Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Echanges sur l’état des lieux de Oued Souss




Echanges sur l’état des lieux de Oued Souss
«Redynamiser le territoire Oued Souss» est le thème d’une journée d’étude et de sensibilisation à l’environnement qui a lieu aujourd’hui  au siège de la préfecture Inezgane Aït Melloul, avec la participation de plusieurs chercheurs, acteurs associatifs et intervenants locaux.
Placée sous le signe du triptyque “S‘informer, comprendre, agir”, cette rencontre, dédiée aux acteurs de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), se veut une plateforme d’échanges et de débats sur l’état des lieux du territoire Oued Souss, ses potentialités et les perspectives de sa valorisation.
Un communiqué indique que cette journée sera émaillée par la projection de deux films documentaires respectivement intitulés “Mobilisation des associations locales pour le nettoyage des abords de l’Oued Souss” et “Vers la reconquête et la valorisation du territoire d’accueil Oued Souss”.
Déclinés en quatre axes, les travaux de cette rencontre s’articulent autour d’une série d’interventions traitant de “Pré-diagnostic du territoire d’accueil Oued Souss et approches de valorisation”, “Les réserves biologiques: témoins du passé, garantes de l’avenir. Cas de la réserve biologique du complexe horticole d’Agadir”, “Evolution de la population et dynamique urbaine aux abords de l’Oued Souss” et “Schéma d’aménagement et de gestion intégrée de l’eau de la vallée Arghane, province de Taroudant”.
Figurent aussi au programme des exposés sur le “Parc national de Souss Massa, le site Ramsar de l’estuaire de Souss: état des lieux et programmes de valorisation”, “Le rôle de l’Agrotech SMD dans la vallée du Souss”, “Gestion des déchets et opportunités de traitement et de compostage”, “Traitement et réutilisation des eaux usées épurées pour l’arrosage des espaces verts du Grand Agadir” et “Rôle des associations dans la valorisation des territoires”.
Une note de présentation de cette rencontre indique que le territoire de l’Oued Souss est un espace qui s’étend sur un linéaire de 180 km, le long du fleuve Souss jusqu’à l’embouchure avec un périmètre couvrant plusieurs hectares.
Ce territoire présente de grandes richesses, de par sa valeur paysagère avec de larges espaces ouverts et des vues spectaculaires, un intérêt écologique important avec la présence d’une flore et d’une faune diversifiées et sa proximité du Parc national Souss-Massa, une opportunité pour développer des activités génératrices de revenus (produits de terroir, agriculture biologique, etc.) et une chance pour que le site devienne un important pôle d’attraction et d’animation pour le tourisme vert.
Cependant, précise la même source, la qualité du périmètre de ce territoire et son immuabilité sont fragilisées par des usages et des activités humaines souvent en désaccord avec la nature du lieu: on constate que les espaces du site ont continué à se refermer, et de nombreuses parcelles ont été occupées pour y construire des habitations clandestines et insalubres.
Le document note que l’activité agricole s’est largement réduite (comme la culture de la menthe, ou encore la fameuse pomme de terre de “Tarrast”), ajoutant que tout ceci a été provoqué en lien avec l’explosion urbaine, le développement des sites industriels limitrophes et le développement des activités commerciales dans le grand souk d’Inezgane.
Les décharges non contrôlées et accumulées dans cet espace fragile représentent un danger pour l’environnement avec les risques sanitaires et les nuisances qui leur sont liés, explique encore le document, qui fait observer que le milieu est devenu un dépotoir en raison de l’absence d’entretien et d’aménagement due surtout au manque d’implication des autorités et des acteurs locaux.
Cette journée de sensibilisation constitue une occasion pour tenter de présenter un état des lieux de ce couloir naturel délaissé et marginalisé dans la démarche d’aménagement du territoire et constitue une opportunité pour inviter l’ensemble des acteurs, les élus, les chercheurs, les tissus associatifs, les médias et les citoyens à se mobiliser pour  plus de solidarité, de dialogue et de réflexion. L’objectif étant de prendre des initiatives.

Libé
Mardi 22 Avril 2014

Lu 1397 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs