Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Echange de prisonniers




Un millier de prisonniers palestiniens injustement détenus dans les geôles israéliennes vont bientôt retrouver le chemin de la liberté en contrepartie de la libération du soldat israélien Gilat Shalit emprisonné pendant cinq années par le Hamas.
C’est à contre-cœur, et après avoir tout essayé que le Premier ministre israélien a décidé enfin d’accéder aux exigences du Hamas en libérant un millier de militants palestiniens injustement arrêtés. Au cours des cinq dernières années, le gouvernement israélien et les différents services de renseignements civils et militaires ont tout tenté pour localiser la cache du soldat Shalit, mais sans succès. Il faut croire que le Hamas s’est montré très efficace, prenant toutes les précautions pour faire avorter toutes les tentatives israéliennes, acculant finalement Benyamin Netanyahu jusqu’ici intransigeant à toute transaction avec le Hamas à céder. La pression des parents du jeune soldat qui ont dressé une tente juste en face des bureaux du Premier ministre israélien, ainsi que celle de l’opinion publique ont fini par porter leurs fruits: mener des négociations avec le Hamas.  La transaction de la libération d’un millier de Palestiniens contre celle de Gilat Shalit s’est faite par l’entremise de l’Egypte. Ce n’est pas la première fois que les autorités égyptiennes jouent les go between entre Tel Aviv et le Hamas, mais sans grande réussite. Cette fois-ci c’est la bonne. Il faut dire aussi que la conjoncture régionale se prêtait à cette opération.  Le Premier ministre israélien est actuellement en mauvaise posture aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur. Il se devait donc de trouver une action (astuce) pour débloquer la situation ou tout au moins brouiller les pistes pendant un moment.   Va-t-il réussir son coup de poker ? Rien n’est moins sûr ! L’extrême droite et les colons ne semblent pas vouloir lui donner du répit. Ils font déjà planer des menaces d’action dans le dessein de contrecarrer cette opération d’échange entre les prisonniers palestiniens et le soldat Shalit.  Toujours est-il que la libération de grands militants palestiniens du Fath et du Hamas pourra contribuer sans nul doute à la détente entre les frères ennemis.
D’ailleurs, on prête à Khalid Michaal et ses compagnons de la direction du Hamas une certaine flexibilité dans leur attitude. La situation catastrophique que vit la Syrie où ils ont leurs bases ne serait pas étrangère à cette évolution.
Quoi qu’il en soit, un nouveau round de discussions de rapprochement entre les membres de l’Autorité palestinienne et la direction du Hamas en Egypte serait sur le point d’aboutir.

Youssef BENZAHRA
Vendredi 14 Octobre 2011

Lu 291 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs