Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Driss Lachguar à l’émission “Saa lil iknaa” de Médi1TV

L’USFP est le seul parti à débattre publiquement des projets qui seront soumis aux congressistes Le débat initié par les Ittihadis dans le cadre des préparatifs du Congrès national est sain et vital




Lors de son passage, samedi dernier, à l’émission «Saa lil iknaa» de Médi1TV, le Premier secrétaire de l’USFP, Driss Lachguar, a mis en exergue le fait que le débat initié par les Ittihadis dans le cadre des préparatifs du Xème Congrès national est sain et vital pour le parti.
Il a également souligné que le parti de la Rose vit un moment démocratique par excellence, affirmant que contrairement à d’autres partis politiques qui tiendront leurs congrès à la même période, l’USFP est le seul parti à débattre publiquement des projets qui seront soumis aux congressistes.
Il a tenu à préciser que la réaction de quelques militants à ce propos ne concerne pas leur opposition à la gestion du parti ou à sa politique, mais relève plutôt de la méthode appropriée pour la préparation du Congrès.
Selon lui, la différence dans les positions et les idées constitue la quintessence de la démocratie que vit le parti de la Rose et lui permettra de parvenir à des consensus à propos des questions litigieuses. Mais il a ajouté que ces questions litigieuses doivent être exprimées et débattues au sein des institutions du parti.
Concernant la tenue du prochain Congrès, le Premier secrétaire de l’USFP a mis en avant que les institutions et les militants ittihadis œuvrent d’arrache-pied pour le préparer et multiplient des rencontres dans les villes et provinces du Royaume en vue de délibérer sur les projets du rapport organisationnel et d’orientation du parti.
«Ce sont les Ittihadis qui assurent les succès électoraux et autres», a-t-il martelé lors de cette émission. Et de clarifier que «nous, tous, nous assumons la responsabilité des échecs».
Le Premier secrétaire de l’USFP n’a pas raté l’occasion de son passage sur Médi1TV pour s’inscrire en faux contre toutes les critiques qui ont été adressées au parti de la Rose après son acceptation de participer au nouvel Exécutif.
Il a, en effet, souligné qu’aucun parti politique ne décide des noms des ministres qui vont le représenter au gouvernement, affirmant qu’il a proposé plusieurs noms, mais que leur nomination incombe à S.M le Roi Mohammed VI.
Il a, en même temps, nié catégoriquement les informations mensongères prétendant qu’il aurait proposé d’occuper un portefeuille ministériel.
Ces informations mensongères sont distillées par une certaine presse qui contribue, d’après lui, à «polluer la vie politique». Il s’est également insurgé contre ceux qui se permettent de dénigrer le parti de la Rose et le rôle qu’il a joué dans l’histoire politique du Maroc.
Selon le Premier secrétaire, l’USFP est en bonne santé, mettant en exergue les acquis que le parti a remportés lors des tractations soit pour la présidence de la Chambre des représentants, soit durant la formation du nouveau gouvernement.
S’agissant de la participation du parti à ce dernier, le Premier secrétaire a mis en avant le fait que le Maroc dispose d’un projet réformiste, moderniste, démocratique et de développement sous l’égide de S.M le Roi Mohammed VI, raison pour laquelle l’USFP a choisi de prendre part au gouvernement de Saad Eddine El Othmani.
L’autre élément important mis en relief par le dirigeant ittihadi, tient au fait que le programme gouvernemental comporte 400 mesures que le parti avait proposées dans son programme des dernières élections législatives.
Il a, par ailleurs, qualifié Saad Eddine El Othmani d’«homme d’Etat», tout en louant la méthodologie qu’il a adoptée au cours de ses concertations pour la constitution du gouvernement.

T. Mourad
Mardi 25 Avril 2017

Lu 838 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs