Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Douche froide pour le gouvernement Benkirane


Bank Al-Maghrib met à nu les défaillances des politiques publiques



Modèle économique inadapté et dépassé, hésitation et  lenteur dans la prise des décisions, santé et éducation en dégradation, exclusion des jeunes, réforme poussive de la justice … C’est ainsi que Bank Al-Maghrib a résumé l’action du gouvernement Benkirane.
Dans son rapport annuel, la Banque centrale a indiqué que le modèle économique basé sur la demande intérieure comme moteur de croissance a atteint ses limites et ses effets néfastes sont palpables (faible taux de croissance, chômage, déficit budgétaire, endettement, baisse de la compétitivité). A ce propos, le rapport a appelé à une véritable réforme de ce modèle et à une rupture avec les méthodes  en vigueur en matière d’élaboration et de mise en œuvre des politiques publiques.  
Les experts de l’Institut d’émission estiment en outre que la solution passe par une industrialisation apte à générer de la valeur ajoutée et des postes d’emploi de haute qualité tout en précisant que les résultats positifs enregistrés par les exportations marocaines dans le domaine de l’automobile et des métiers mondiaux restent limitées puisque leurs effets sur l’économie nationale sont circonscrites.    
Mais il n’y a pas que l’inadéquation du modèle économique qui pose problème,  l’attentisme et les tergiversations concernant plusieurs projets ont été pointés du doigt comme l’un des obstacles qui handicapent le développement économique du pays. Tel est le cas du chantier afférent à la réforme de la justice qui avance à un rythme fort lent alors qu’il s’agit d’un projet important non seulement pour la  consolidation des droits humains et sociaux mais aussi pour  l’amélioration du climat des affaires, de l’investissement et l’entreprise, précisent les rédacteurs du rapport avant d’ajouter que l’achèvement de cette réforme dans un délai approprié pourrait changer la perception négative de la justice portée par les investisseurs et les citoyens.    
Cette lenteur a été observée également par Bank Al-Maghrib au niveau de la réforme de l’enseignement. Les experts ont alerté sur le fait que le niveau actuel de notre système éducatif risque de causer des pertes importantes en termes de capital humain. Ceci d’autant plus qu’une grande partie de nos jeunes souffre de plusieurs formes d’exclusion et que le tiers d’entre eux  est sans emploi, ni diplôme, ni formation.   Une situation qui est appelée à perdurer au regard des déficits d’un système éducatif qui forme pour les postes de travail de mauvaise qualité. Dans ce sens, le rapport a indiqué que le cinquième de la population active exerce des emplois non rémunérés, que 4 actifs sur 5 ne bénéficient  pas de couverture médicale et que la moitié da la population en âge du travail est au chômage. 
Le secteur de la santé n’a pas été épargné non plus par les experts de la Banque centrale.  Pour eux, si plusieurs initiatives ont été menées pour renforcer la protection sociale des catégories sociales vulnérables, il reste que ces actions ont été incapables de répondre aux demandes, ce qui remet en cause la crédibilité des engagements de l’Etat lui-même.  Les rédacteurs de ce rapport ont également estimé que la pérennité financière de ce projet et d’autres dépend en grande partie de l’amélioration des mécanismes de gestion et de ciblage tout en tirant la sonnette d’alarme à propos du fait que ce genre de projets  est menacé de disparition à court terme.


Hassan Bentaleb
Mercredi 3 Août 2016

Lu 3988 fois


1.Posté par Amine le 10/08/2016 14:10 (depuis mobile)
Les pjdistes n''ont pas été de très bons musulmans : ou bien ils n''ont pas assez prié, ou bien Dieu ne les a pas récompensés de ses bienfaits et nous avec. Que la référence à l''Islam soit interdite au sein de tout parti politique, quel qu''il soit.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs