Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Double jeu sous la Coupole : Les députés PJD malmènent les ministres non PJD




Double jeu sous la Coupole :  Les députés PJD malmènent les ministres non PJD
Ramadan ou pas, le PJD n'en continue pas moins de se complaire dans une espèce de jeu, plutôt vilain, surfant sournoisement entre gouvernement et opposition. La première séance ramadanienne de la Chambre des représentants, tenue lundi, a servi d'illustration à cette distribution des rôles que prise particulièrement le parti de Benkirane. Cette fois, c'est le ministre de l'Intérieur, Mohand Laenser, qui a «le tort», soit dit en passant, de ne pas être PJD, qui vient d'en faire les frais. 
En effet, le patron du Mouvement populaire a été appelé par les parlementaires islamistes à s'expliquer sur la publication des listes des bénéficiaires des agréments des grands et petits taxis.  Les députés du PJD se sont demandés, en frôlant la provocation,  pourquoi le département de l'Intérieur refuse toujours de lever le voile sur cette liste à l'instar de la liste publiée par le ministère de l'Equipement et des Transports. 
Une question que le ministre n'aurait pas appréciée et qui rappelle  d'autres posées sur les récentes destructions d'habitations effectuées par les services du ministère de l'Intérieur, par la même équipe parlementaire lors des précédentes séances. 
Sur un ton ferme et crispé, Mohand Laenser a répondu que la priorité au sein de son ministère a été accordée à la réforme du secteur et non à la publication de ces listes.  Du coup, il a refusé cette requête en indiquant que ces listes qui dépassent les 70.000 sont, pour le moment, confidentielles.  
Il semble donc que la lune de miel ait tourné court entre le ministre de l'Intérieur et les parlementaires du PJD. Que l'appel à calmer les esprits et à recréer une certaine cohésion entre les membres de la majorité gouvernementale, six mois après la constitution de l'équipe actuelle, s'est volatilisée. Et  que  les dernières mises en garde d'Abdel-Ilah Benkirane, adressées aussi bien aux députés qu'aux autres militants du parti n'ont eu aucun effet. 
Mais à quoi jouent les députés Pjdistes ? Pourquoi s'attachent-ils à la publication de cette liste puisqu'il n'y aura pas retrait des agréments indûment octroyés à ceux qui ont longtemps bénéficié de cette économie de rente ? Pourquoi n'interpellent-ils pas avec la même force Abdelaziz Rebbah, ministre de l'Equipement et des Transports, sur la liste des bénéficiaires  de l'exploitation des sables et des carrières ? Et il en va de même pour les autres ministères comme la pêche ou  les autorisations octroyées par le ministère de l'Industrie et du Commerce. 
Pour certains observateurs, la prise de position des parlementaires du PJD révèle que la guéguerre  avec le secrétaire général du Mouvement populaire n'est pas finie pour autant et que la solidarité gouvernementale est encore fragile. 
Un avis que ne partagent pas d'autres observateurs qui estiment que la dernière sortie des députés islamistes est un élément révélateur du manque de vision du PJD et de la difficulté de ses parlementaires à assimiler leur rôle de soutien au gouvernement. Pour eux, les députés Pjdistes souffrent de l'absence d'une définition claire de leur rôle. Un symptôme  que l'on trouve chez certains ministres qui ne se sont pas encore défaits entièrement de leur ancien statut de membres d'un parti d'opposition.
D'autres observateurs vont plus loin dans leurs analyses. Ils voient dans ces sorties, l'émergence d'un courant qui a du mal à s'affirmer et qui exprime quelques réserves par rapport à la manière dont le gouvernement gère les affaires publiques. Un courant qui prône même une dissociation entre  le parti et l'Exécutif. Une situation qui dénote de l'existence d'un malaise dans l'action du parti et qui risque d'impacter sérieusement le fonctionnement du gouvernement.
 
 

Hassan Bentaleb
Mercredi 25 Juillet 2012

Lu 672 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs