Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Double attentat meurtrier au Nigeria

L’état d'urgence prorogé




Double attentat meurtrier au Nigeria
Au moins 118 personnes ont été tuées mardi et 56 autres blessées dans un double attentat sur un marché de Jos dans le centre du Nigeria où les violences meurtrières s'enchaînent malgré la mobilisation internationale contre le groupe islamiste armé Boko Haram.
"Le nombre de cadavres est actuellement de 118", a déclaré à l'AFP Mohammed Abdulsalam, coordinateur de l'Agence nationale de gestion des crises (NEMA) tout en estimant qu'il pourrait "y avoir plus de cadavres dans les décombres" dus aux explosions.
 Cinquante-six personnes ont été blessées dans le double attentat, a précisé M. Abdulsalam.
Le commissaire de police Chris Olakpe, de l'Etat du Plateau, dont Jos est la capitale, avait auparavant fait état de "46 tués et de 45 personnes grièvement blessées". Selon un porte-parole du gouverneur, Pam Ayuba, les victimes sont "en majorité des femmes".
 La première explosion, due à un camion piégé, est survenue vers 15H00 (locales, 14H00 GMT) sur le marché New Abuja. Une vingtaine de minutes après, un minibus piégé explosait à son tour, prenant au piège des membres des équipes de secours qui s'efforçaient d'accéder aux victimes.  Sous le feu des critiques pour sa lenteur et son manque d'initiative dans cette période de tourmente, le président nigérian Goodluck Jonathan a rapidement condamné ces attentats, "une attaque tragique contre la liberté humaine" perpétrée par des hommes "cruels et diaboliques". 
 "Le gouvernement reste entièrement engagé pour gagner la guerre contre le terrorisme", a souligné la présidence.
 L'Etat du Plateau marque la limite entre le sud chrétien et le nord majoritairement musulman du pays le plus peuplé d'Afrique, première puissance économique du continent.
 L'Etat du Plateau et sa capitale Jos ont été par le passé le théâtre de violences intercommunautaires meurtières tout comme d'attaques de Boko Haram.
C'est dans ce contexte d'intensification des violences de Boko Haram que le président Jonathan avait demandé la prolongation de l'état d'urgence dans les Etats de Yobe, Adamawa et Borno (nord-est), fief des islamistes armés.
En vigueur depuis un an, cette mesure a été votée mardi par les sénateurs à l'unanimité, comme l'avaient fait les députés la semaine dernière.
C'est dans l'Etat de Borno que le groupe islamiste a enlevé les lycéennes, dont le sort a suscité une vaste mobilisation internationale.
Si, dans un premier temps, l'état d'urgence, accompagné d'une vaste offensive militaire, avait semblé porter ses fruits, nombre d'observateurs jugent aujourd'hui la mesure inefficace, et d'abord symbolique.
Les attaques de Boko Haram se sont finalement accrues, devenant quasi quotidiennes, prenant de plus en plus pour cible les civils et s'étendant ces dernières semaines à Abuja et Kano.
Depuis le début de l'année, les attaques ont fait plus de 2.000 morts, en majorité des civils.
Face à l'immense émotion causée par le rapt des jeunes filles kidnappées dans leur internat de Chibok, les Etats-Unis, la Grande-Bretagne, la France et Israël ont envoyé des experts et des moyens matériels pour aider à les retrouver. 

AFP
Jeudi 22 Mai 2014

Lu 370 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs