Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux sit-in observés en une semaine : Les enseignants titulaires de la licence donnent de la voix




Deux sit-in observés en une semaine : Les enseignants titulaires de la licence donnent de la voix
Les professeurs de l’enseignement primaire, secondaire et collégial, titulaires de licences sont de nouveau dans la rue. Ils ont été plus de 800 personnes à manifester devant la direction des ressources humaines relevant du ministère de l’Education nationale. Ils réclament le droit au changement de leur cadre sans condition et à l’avancement à l’échelle 10 ainsi que la création d’un nouveau grade hors échelle.
«C’est notre troisième sortie pour l’année 2012 et on ne compte pas en rester là. On est déterminé à poursuivre notre combat jusqu’à ce que le MEN réponde à nos revendications légales», nous a déclaré Azzeddine Aissaoui, membre de la Coordination nationale des enseignants titulaires de la licence à El Hoceima. Selon lui, ce sit-in observé devant la direction des ressources humaines est le deuxième après celui organisé avant-hier devant le siège du département de Mohamed El Ouafa. Il a pour objectif d’interpeller les responsables de ce ministère à ouvrir  un débat concernant les revendications de ces professeurs en vue de les concrétiser.
En effet, les professeurs titulaires de licence revendiquent le droit de changer de cadre sans condition, l’unification du parcours professionnel pour l’ensemble des fonctionnaires du MEN et la création d’un nouveau grade hors échelle.
Ils réclament également des indemnités pour les années qu’ils disent «piratées», l’ouverture de l’agrégation pour l’ensemble des professeurs titulaires de licences ainsi que le maintien du droit à l’avancement et l’accélération de la régularisation des dossiers en suspens.
«Jusqu’à aujourd’hui, aucun contact avec le ministère n’a été établi malgré les nombreuses demandes de la Coordination. Il y avait des contacts informels avec le directeur de la direction des RH mais qui n’ont rien donné», nous a précisé M. Aissaoui avant de poursuivre : «Mais on ne compte pas baisser les bras si facilement. On va continuer notre lutte et c’est au MEN d’assumer ses responsabilités».

Hassan Bentaleb
Vendredi 9 Mars 2012

Lu 867 fois


1.Posté par zouhir el bouchikhi le 09/03/2012 14:27
Bravo chers professeurs militants!!!

2.Posté par abdelmajid le 09/03/2012 21:14
sachez professeurs que vous avez obtenu votre licence au detriment de nos chers enfants.vous avez brille par votre absenteisme par votre preparation au sein meme de la classe.l eleve est votre dernier souci. que dieu maudisse. que direz vous a dieu a l au de la. vous avez profite de la faiblesse de l etat et de la conjoncture arabe actuelle pour revendiquer l irrealisable. la licence sale que vous avez doit etre un diplome academique et non professionnel.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs