Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux personnes tuées par des obus tirés sur Damas

Affrontements entre la police jordanienne et des réfugiés syriens




Deux personnes tuées par des obus tirés sur Damas
Deux personnes ont été tuées dimanche par la chute d'obus de mortier sur la capitale syrienne, dont l'un sur l'opéra de Damas, a indiqué l'agence officielle Sana.
 "Deux personnes ont été tuées et cinq autres blessées par la chute d'un obus sur l'opéra de Damas qui a causé des dégâts matériels à l'édifice", a précisé l'agence.
 Situé sur la place des Omeyyades, (ouest) où se trouvent d'importants bâtiments gouvernementaux et militaires, comme l'état-major de l'armée, l'opéra a été inauguré en 2004 par le président Bachar al-Assad.
Trois autres personnes ont été blessées par la chute d'obus dans le quartier des Abbassides, dans le nord-est de la capitale, poursuit Sana, attribuant ces attaques à des "terroristes", terme désignant les rebelles dans le vocabulaire officiel.
Samedi, des obus de mortier s'étaient abattus près de l'ambassade de Russie à Damas et des centres de sécurité, sans faire de victime, avait indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).
Depuis quelques jours, les tirs d'obus attribués aux rebelles se sont intensifiés. Selon l'OSDH, ils ont fait 22 blessés vendredi.
Ces attaques interviennent alors que les forces du régime continuent de pilonner les secteurs rebelles dans la Ghouta orientale, près de la capitale.
Vingt-deux policiers jordaniens et trois réfugiés syriens ont été blessés samedi au cours d'affrontements dans le camp de réfugiés de Zaatari, dans le nord de la Jordanie, ont annoncé les autorités jordaniennes.
 La police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser une émeute impliquant des dizaines de réfugiés, a indiqué dans un communiqué la Direction de la sécurité publique.
 "Des dizaines de réfugiés du camp de Zaatari ont déclenché une émeute après que la police eut arrêté un groupe de réfugiés qui avaient quitté illégalement le camp", selon le communiqué.
 "Vingt-deux policiers ont été blessés dans les affrontements. Les émeutiers ont brûlé six tentes et deux caravanes et ont tenté d'attaquer des postes de police", selon la même source.
Trois émeutiers ont été blessés, a indiqué la Direction de la sécurité publique.
 "Une femme a été tuée au cours des affrontements", a affirmé à l'AFP un témoin, sans fournir de précisions.
 Un porte-parole de la police a démenti cette affirmation. "Personne n'a été tué", a-t-il dit.
Le camp de Zaatari abrite plus de 100.000 Syriens qui ont fui le conflit dans leur pays. Depuis son ouverture il y a deux ans, il a été le théâtre de plusieurs manifestations de protestation, le plus souvent contre les médiocres conditions de vie qui prévalent à l'intérieur du camp.
Au total, la Jordanie accueille sur son territoire plus de 500.000 réfugiés syriens.

AFP
Lundi 7 Avril 2014

Lu 446 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs