Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux forfaits en une journée dans la nouvelle administration américaine

Un coup dur pour Barack Obama




Deux forfaits en une journée dans la nouvelle administration américaine
Le nouveau gouvernement a perdu en une journée deux de ses principaux membres désignés, dont Tom Daschle, contraints de déclarer forfait à cause de problèmes fiscaux.
Barack Obama a reconnu dans la foulée avoir mal géré la polémique sur Tom Daschle: “je me suis planté” a dit le président américain qui s’est dit sur la chaîne NBC “frustré” vis-à-vis de lui-même pour avoir sans le vouloir laissé entendre qu’il y avait “deux sortes de règles” pour payer ses impôts, “l’une pour les gens importants et l’autres pour les citoyens ordinaires”. “J’assume la responsabilité de cette erreur”, a-t-il dit sur la chaîne Fox News. La veille, il avait assuré qu’il soutenait “absolument” Tom Daschle.
L’ancien chef de la majorité démocrate au Sénat, que le président américain avait choisi pour le poste de secrétaire à la Santé, a annoncé dans la journée qu’il retirait sa candidature dans un communiqué commun avec la Maison Blanche. Barack Obama, qui a par ailleurs officialisé mardi la nomination du républicain Judd Gregg au poste de secrétaire au Commerce, a déclaré accepter ce forfait “avec tristesse et regret”.
Tom Daschle se battait depuis plusieurs jours pour préserver sa nomination après avoir révélé qu’il n’avait pas payé complètement ses impôts entre 2005 et 2007. Le mois dernier, il s’était acquitté de 128.203 dollars d’arriérés (98.437 euros) et 11.964 dollars (9.188 euros) d’intérêts. Mais cette question fiscale suscitant de plus en plus de critiques, Tom Daschle a manifestement préféré ne pas gêner la nouvelle administration.
Un peu plus tôt, Nancy Killefer, que Barack Obama avait prévu de nommer au nouveau poste de responsable de la performance au sein du gouvernement américain, avait retiré sa candidature, après elle aussi pour des problèmes fiscaux.
Peu après sa nomination, l’Associated Press avait révélé que le gouvernement local de Washington lui avait adressé en 2005 un droit de gage sur sa maison pour 946,69 dollars (727 euros) parce qu’elle n’avait pas versé pendant un an et demi les charges sociales liées à l’emploi d’une aide ménagère. Elle avait réglé la question cinq mois plus tard.
Cette femme de 55 ans, responsable de la firme de conseil McKinsey & Co, a dit s’être rendu compte que “dans l’environnement actuel” ce problème fiscal pourrait être “utilisé pour créer exactement le genre de diversions et reports” qui doivent être évités pour faire face à la crise économique.
Tom Daschle et Nancy Killefer ont pris leur décision seuls, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs. “Ils ont tous deux reconnu qu’on ne peut pas fixer un modèle de responsabilité” et accepter des critères différents pour ceux qui sont au pouvoir. Aucun des deux ne voulait être une source de diversion ou faire entrave à l’action du gouvernement.
C’est la troisième fois qu’une personnalité choisie par Barack Obama doit renoncer à entrer au gouvernement. Le gouverneur du Nouveau Mexique Bill Richardson avait déjà retiré sa candidature au poste de secrétaire au Commerce à la suite d’une enquête d’un grand jury sur l’attribution de marchés publics à des donateurs ayant apporté des contributions politiques.
Plus récemment, Timothy Geithner a été confirmé au poste de secrétaire au Trésor malgré des retards d’impôts sur ses revenus de 34.000 dollars.
Barack Obama se heurte de plus en plus aux réalités de la politique à Washington. Il a passé les premiers jours de son administration à renforcer les obligations en matière d’éthique pour son gouvernement tout en se battant pour convaincre les républicains d’accepter son plan de relance de l’économie américaine.

AP
Jeudi 5 Février 2009

Lu 260 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs