Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Deux diplomates américains en visite à Laâyoune

La situation des droits de l’Homme au programme




Deux diplomates américains en visite à Laâyoune
 
 
 
Le mois d’avril de chaque année est celui que le Conseil de sécurité de l’ONU a choisi pour  adopter ses résolutions sur le dossier du Sahara marocain. En prévision de cette échéance et parallèlement à la nouvelle tournée dans la région de Christopher Ross, les Etats-Unis ont dépêché à Laâyoune deux diplomates afin, pense-t-on, ici, de recueillir des informations sur la situation des droits de l’Homme dans la région.
Les deux diplomates américains qui ont débarqué  dans le courant de la semaine dernière à Laâyoune, appartiendraient, selon certains observateurs, au département d’Etat, alors que d’autres ont indiqué qu’ils seraient des membres du personnel de l’ambassade américaine à Rabat. Toujours est-il qu’à leur arrivée à l’aéroport de Laâyoune, les deux fonctionnaires américains étaient accueillis par un fonctionnaire marocain qui les a conduits vers un  hôtel de la ville, leur laissant toute latitude pour se déplacer à leur guise.  
Ce déplacement des diplomates américains qui  intervient à quelques semaines de l’examen par le Conseil de sécurité d’un nouveau rapport du secrétaire général des Nations unies sur le Sahara, est passé presqu’inaperçu, car il n’a pas suscité de manifestations devenues habituelles, chaque fois qu’un quelconque  visiteur étranger pose les pieds à Laâyoune.
Une visite similaire était à l’origine, en 2013, de la résolution américaine qui visait l’élargissement des prérogatives de la MINURSO et qui avait mis à mal les relations maroco-américaines, n’eût été l’intervention Royale qui avait convaincu l’administration d’Obama de surseoir à son projet de résolution.  
Les émissaires américains sont donc  chargés de recueillir, sur place, des informations, notamment sur la situation des droits de l’Homme, qui serviront, sans doute, de référence aux services du secrétaire d’Etat John Kerry pour arrêter une position sur le conflit, estiment certains observateurs qui espèrent que le rapport des fonctionnaires américains sera favorable au Maroc et convaincant pour les 15 membres du Conseil de sécurité pour qu’une résolution prorogeant le mandat de la Minurso soit adoptée.

Ahmadou El-Katab
Lundi 10 Mars 2014

Lu 3273 fois


1.Posté par jawad le 11/03/2014 19:32
Reste à éspèrer que le "Polissario" et l'Algérie n'aient pas ,une foix de plus, manigançé des manifestations à Laàyoune dans le but de donner une fausse image de la question de droits de l'homme aux diplomates américains.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs