Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Détournement des malades vers le secteur privé : La corruption se métamorphose au CHP d’Essaouira




Détournement des malades vers le secteur privé : La corruption se métamorphose au CHP d’Essaouira
Le secteur de la santé dans la province d’Essaouira avait pris un nouvel élan depuis une année. Les blouses blanches honnêtes et intègres ainsi que les citoyens ont commencé à comprendre que la médiocrité, l’irresponsabilité de certains n’étaient pas une fatalité, et que le changement était possible grâce à la bonne volonté et  l’implication de  tous les intervenants. Mais la corruption qui a changé de forme à cause du blocus imposé par la nouvelle administration, a su encore une fois améliorer ses procédés au vu et au su de tout le monde.
Depuis plusieurs mois, de nombreux services ont commencé à servir de tête de pont à une structure sanitaire privée  qui a ouvert ses portes. Certes, la structure a été bien accueillie par des citoyens qui réclament toujours une démocratisation de la carte sanitaire au niveau régional, mais les pratiques adoptées par certains dans le but d’amener les malades à faire appel aux services de cette structure ont été mal accueillis par les habitants.
«C’est une pratique courante dans toutes les villes du Royaume. Les chirurgiens et médecins du secteur public vous proposent leurs services dans une clinique privée précise, en contrepartie d’une facture qui comportera une partie formelle et une autre en noir au profit desdits médecins. Nous ne pouvons que dénoncer cette pratique illégale et immorale, car la qualité et le confort du privé  doivent être un choix libre selon le pouvoir d’achat des patients», nous a déclaré un citoyen non sans amertume.
Avant, on parlait de la transformation des services du CHP en cliniques privées par certains médecins et infirmiers corrompus impliqués dans des erreurs médicales qui ont fait l’objet de plaintes auxquelles la justice et le ministère de Yasmina Baddou n’ont pas donné suite. Maintenant, la donne a complètement changé; les services du CHP servent de relais pour détourner les opérations et consultations vers ladite structure privée.
«Je pense que le privé peut jouer un rôle déterminant dans l’amélioration de la culture sanitaire au niveau de la province, mais cela ne doit en aucun se faire au détriment du droit du citoyen aux services sanitaires des structures publiques financées par les contribuables. A cet effet, nous invitons la délégation du ministère ainsi que l’administration à assumer pleinement leurs responsabilités pour contrer les manœuvres de certains médecins», nous a déclaré un acteur associatif scandalisé par le phénomène.
D’ailleurs, le CHP a connu plusieurs améliorations au niveau de ses services et structures d’accueil, sans omettre la métamorphose qu’il connaîtra grâce à deux projets de mise à niveau et de réalisation de nouveaux services prévus pour l’année prochaine. On a pu profiter de l’implication de certains bienfaiteurs  mobilisés par un chirurgien. Cette opération a permis la mise à niveau du service chirurgie au grand bonheur des patients en quête de confort et de qualité de service. Mais tout cela n’aura aucun effet sur l’image terne des structures sanitaires publiques tant que persisteront la corruption et le détournement des patients.
Cependant, il faut noter que certains médecins réputés pour leur intégrité et leur sérieux offrent leurs services dans le privé en vue d’améliorer leurs conditions de vie, mais seulement dans le cas où il leur serait impossible d’effectuer la prestation au CHP. Une position digne qui, au moins, respecte les minimas déontologique, moral et professionnel.
Aujourd’hui, les composantes de la société souirie se trouvent interpellées par cette métamorphose de la corruption ; les citoyens attendent toujours la comparution des médecins impliqués devant la commission disciplinaire car l’administration devrait assumer sa responsabilité en vue de protéger le droit des 452.000  demandeurs de soins dans des conditions décentes respectant leur dignité et leur citoyenneté.

Abdelali Khallad
Mercredi 14 Septembre 2011

Lu 644 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs