Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Détermination des belligérants à poursuivre le combat dans la Bande de Gaza


L’armée israélienne se retire pour mieux se déployer



Détermination des belligérants à poursuivre le combat dans la Bande de Gaza
Israël et le Hamas ont affirmé samedi leur détermination à poursuivre le combat dans la bande de Gaza, au 26ème journée d'une guerre qui a fait près de 1.800 morts, sans laisser entrevoir une fin prochaine des hostilités. L'armée israélienne avait pourtant donné dans l'après-midi de premiers signes d'une fin de ses opérations dans des secteurs limités de la bande de Gaza, tout en poursuivant ailleurs un pilonnage qui a encore fait des dizaines de morts. 
Pour la première fois depuis le début le 8 juillet de l'opération israélienne, et surtout de sa phase terrestre le 17 juillet, des témoins ont rapporté avoir vu les soldats israéliens se retirer de villages proches de Beit Lahiya (nord) et de Khan Younès (sud). Israël a commencé à retirer certaines troupes de la bande de Gaza et à en redéployer d'autres à l'intérieur du territoire palestinien. 
Dans le même temps, l'armée israélienne a annoncé que les civils pouvaient "rentrer en toute sécurité à Beit Lahiya et Al-Atatra", dans l'étroite bande le long de la frontière dans laquelle étaient entrés ses soldats. Les habitants avaient été sommés d'évacuer le temps que l'armée mène ses opérations meurtrières.
84 roquettes, ont été tirées contre Israël samedi, dont 56 ont atteint le territoire israélien tandis que, six ont été abattues par le système antimissiles. Au total, 3.112 roquettes ont été tirées depuis le 8 juillet, dont 2.445 ont atteint Israël. La bande de Gaza est pour sa part restée soumise au feu israélien, 24 heures après qu'une illusion de cessez-le-feu eut volé en éclats. 
Au moins 110 personnes ont été tuées dans la bande de Gaza au cours de la seule journée de samedi, pour la très grande majorité dans le secteur de Rafah. Dimanche au moins sept Palestiniens ont été tués dans une frappe ayant touché une école de l'ONU. La guerre en cours dans ce territoire densément peuplé, ravagé et asphyxié, a coûté la vie à 1.712 Palestiniens, très majoritairement des civils. Côté israélien, 63 soldats et 3 civils ont été tués.
La rupture de la trêve de vendredi et la disparition du soldat israélien ont compliqué la recherche d'un cessez-le-feu. La branche militaire du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam, a assuré ne pas disposer d'informations sur le soldat, tout en revendiquant l'implication de ses combattants dans l'embuscade à l'origine de sa disparition. Pour elle, le soldat a été tué en même temps que des combattants palestiniens. 
Une délégation palestinienne composée de représentants du Hamas, de son allié le Jihad islamique et du Fatah est arrivée samedi soir au Caire pour tenter de relancer l'effort de pause dans les combats. Ces discussions prévues avec des médiateurs égyptiens et associant les Américains étaient programmées vendredi à la faveur de la trêve annoncée. Elles ont été différées avec les événements de Rafah. Mais Israël a décidé de ne pas envoyer de délégation au Caire, selon un responsable. 
 

AFP
Lundi 4 Août 2014

Lu 360 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs