Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des sardiniers marocains essuient des tirs espagnols




Grave incident au Détroit de Gibraltar. Une frégate espagnole aurait ouvert le feu sur quatre bateaux marocains de pêche côtière causant de lourds dégâts. A en croire certaines sources marocaines, l’incident a eu lieu vendredi dernier entre 20H00 et 21H00 dans la baie du Détroit. 
« Le pire a été évité de justesse puisque les bateaux (Mayid, Hanan et Ibn Sina) visés transportaient chacun environ 40 pêcheurs», nous a indiqué une source qui a sollicité garder l’anonymat avant d’ajouter : « C’est une première car les bateaux marocains souvent interceptés par les autorités espagnoles dans cette zone n‘ont jamais été l’objet de tirs d’intimidation comme c’était le cas vendredi dernier. D’autant plus que la loi internationale interdit tout usage de la force dans pareils cas ». En fait, a précisé notre source, il n’y avait rien qui justifiait le recours à l’usage de la force. « On  procède ainsi lorsque le capitaine du navire n'obtempère pas aux sommations, suivies éventuellement de tirs d'avertissement et cela se fait souvent dans des cas extrêmes comme celui de la piraterie».  
Une intervention musclée qui survient quelques semaines après l’incident impliquant la douane espagnole, accusée d'avoir procédé à un tir d'intimidation vers un bateau dans les eaux territoriales de l'enclave britannique. 
Du côté espagnol, c’est silence radio. Aucun communiqué ni information n’a filtré à ce sujet. Notre source nous a confirmé que des contacts auraient eu lieu avec le consul espagnol qui nie en bloc ces assertions. Contacté par nos soins,  Youssef Benjelloun, président de la Chambre des pêches maritimes de la Méditerranée, a déclaré que l’incident avait bien eu lieu mais sans usage de tir à  balles réelles. « On croit qu’il y avait tir avec une balle en caoutchouc. Une enquête est en cours pour comprendre les tenants et aboutissants de cette histoire puisqu’il s’agit d’une affaire très sensible  à examiner avec prudence», a-t-il affirmé. 
Du côté du département de la pêche, c’est silence radio. Contacté par nos soins,  Zakia Driouich, secrétaire générale du ministère de la Pêche maritime, était aux abonnés absents. Notre source nous a révélé, cependant, que cette dernière aurait préféré jouer la carte de prudence et  exigé des faits concrets avant de lancer une enquête.
Notre source a précisé qu’il y a un effort déployé de part et d’autre de ne pas donner à cette affaire une grande ampleur.
Pourquoi un tel silence ? La peur d’une escalade ou d’un clash diplomatique ?   En fait, le Maroc et l'Espagne n’ont pas cessé dernièrement de se féliciter de la qualité de leur coopération technique et opérationnelle en matière de sécurité et de défense nationale, comme en témoigne le nombre d'actions de formation, d'échange de visites et d’exercices combinés menés, régulièrement, pour renforcer l'interopérabilité des forces. « Pour l'Espagne, le Maroc est un partenaire, un allié, un ami et un voisin privilégié », a affirmé Fernandez Diaz, ministre de l’Intérieur ibérique  lors d’une conférence de presse,  en ajoutant que les deux pays traversent « l'un des meilleurs moments de leur histoire commune ». 
« La stabilité et la sécurité du Maroc sont stratégiques pour l'Espagne, pour la région et pour l'Union européenne », a encore insisté le responsable espagnol, faisant part de la volonté et de la détermination de son pays de contribuer au renforcement des relations de coopération avec le Maroc pour protéger leurs intérêts communs.
Une coopération qui se traduit concrètement par la lutte contre la criminalité transnationale organisée et le terrorisme.  Les deux parties ont exprimé leur "grande satisfaction" à l'endroit des actions menées en la matière dans le cadre de l'étroite collaboration entre les services de sécurité des deux Royaumes, et se sont engagées à lutter davantage contre le trafic de drogue, par voies aérienne et maritime. 
 

Hassan Bentaleb
Lundi 14 Septembre 2015

Lu 1549 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs