Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des psychotropes espagnols échangés contre du hachich marocain


Démantèlement à Madrid d’un réseau de troc de drogues



Des psychotropes espagnols échangés contre du hachich marocain
Les agents de la police espagnole ont récemment démantelé un réseau spécialisé dans l’achat de médicaments avec de fausses  ordonnances en Espagne pour les écouler au Maroc en échange de hachich. 
En effet, les services de sécurité ont arrêté lors de cette opération neuf personnes qui falsifiaient des ordonnances pour pouvoir acheter des médicaments dans plusieurs pharmacies de la Communauté autonome de Madrid, selon le quotidien espagnol ABC qui n’a pas précisé la nationalité des mis en cause. La police a pu identifier quelque 50 pharmacies où les médicaments ont été achetés avec des ordonnances falsifiées.
Ces médicaments sont par la suite expédiés à Fuenlabrada, une localité située à environ 20 km au sud de Madrid, où le chef du réseau les conditionnait sous blister sans notice. 
Après quoi, il les acheminait vers le Maroc où il les échangeait contre du hachich, ce qui triplait ou quadruplait leur valeur. La drogue collectée est par la suite transportée vers l’Espagne pour être revendue à Fuenlabrada et Móstoles, une ville située à 18 km au sud-ouest du centre de la capitale espagnole.  La même source a souligné que l’enquête policière a été diligentée  en mai dernier lorsque la police avait constaté la falsification d’ordonnances médicales prescrivant des tranquillisants, des amphétamines et des psychotropes.  Lors de la perquisition au domicile du  chef de ce réseau, la police a trouvé 7.700 euros, 13 kg de hachich, 300 g de cocaïne, 13.500 de tablettes et de faux carnets d’ordonnances. 
Par ailleurs, des agents de la Guardia civil ont intercepté, samedi dernier, deux individus à bord d’un jet-ski provenant du Maroc, avec à bord 66 kg de hachich, et se dirigeant vers le  préside occupé de Sebta, a indiqué l’agence espagnole Europa Press. Selon la même source, l’individu qui pilotait le jet-ski a tenté de s’évader, alors que son complice s’est débarrassé de la drogue en la balançant en mer, mais celle-ci a été récupérée par les agents de la Guardia civil.
Pour rappel, les deux mis en cause sont un Marocain né en 1976 et disposant d’un permis de résidence en Espagne et un Espagnol né en 1986 à Malaga.
 

Mourad Tabet
Lundi 13 Juillet 2015

Lu 1399 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs