Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des professionnels du 7ème art appellent à la valorisation du dispositif de soutien à la production




Des professionnels du 7ème art ont appelé, jeudi à Rabat, à agir pour une meilleure valorisation du dispositif de soutien à la production, à l’exploitation et aux manifestations cinématographiques. “Le soutien à la production des œuvres cinématographiques et audiovisuelles, la numérisation, la rénovation, la création des salles de cinéma et l’organisation des festivals et des manifestations cinématographiques sont à même de promouvoir ce secteur stratégique qui revêt une importance considérable et prépondérante dans le développement économique et socio- culturel du pays”, ont-ils souligné lors de cette rencontre organisée en célébration de la Journée nationale du cinéma.
“Cette journée est une occasion pour évaluer le système de soutien à la production cinématographique piloté par le Centre cinématographique marocain (CCM), cinq ans après sa mise en œuvre, et ouvrir le débat avec les institutions, les organisations professionnelles, les partenaires dans le domaine du cinéma et de l’audiovisuel, les critiques de cinéma et les cinéphiles pour identifier de près les différents problèmes auxquels ce secteur fait face”, a indiqué à cette occasion, le ministre de la Culture et de la Communication, Mohamed Laaraj.
Le ministère accompagne les efforts du CCM en matière de promotion et de valorisation de la cinématographie nationale dans le cadre d’une stratégie intégrée basée sur une approche participative et un dialogue sérieux, a précisé M.Laaraj soulignant que plusieurs chantiers ont été lancés dans ce sens notamment l’élaboration du nouveau cadre juridique du CCM et de la nouvelle loi relative à la réorganisation de l’industrie cinématographique.
Le ministère poursuivra ses efforts en vue de développer l’industrie cinématographique nationale et contribuer au développement créatif, artistique et technique de ce secteur, a précisé M.Larraj tout en mettant en exergue le rôle du   soutien cinématographique dans le développement des capacités intellectuelles, artistiques et culturelles des acteurs, et ce dans le cadre du respect des règles de concurrence loyale, de bonne gouvernance et de transparence.
 Pour sa part, l’ex-ministre de la Communication, Khalid Naciri, a fait remarquer que le Maroc est fier d’accueillir entre ses composantes une pléiade de professionnels cinématographiques qui contribuent énormément au rayonnement culturel du Royaume, se félicitant à la même occasion de l’essor notable et considérable que connaît ce secteur. La Journée nationale du cinéma est une occasion annuelle pour échanger les expériences, partager les connaissances et les points de vue, a indiqué M. Naciri mettant en relief l’importance du soutien cinématographique en tant qu’outil pour accompagner la mutation que connaît le paysage cinématographique et audiovisuel national, à travers une démarche à laquelle participent les principaux acteurs institutionnels et professionnels du secteur.

Samedi 28 Octobre 2017

Lu 1266 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs