Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des milliers de personnes inaugurent le Festival des musiques sacrées : La poésie une parole libératrice perçue différemment selon les cultures




Des milliers de personnes inaugurent le Festival des musiques sacrées : La poésie une parole libératrice perçue différemment selon les cultures
Belle entrée en la matière pour le Forum de Fès, qui a offert, samedi matin au musée Batha, une sublime agora sur la fonction de la poésie et sa conception chez les différentes civilisations et cultures, depuis la nuit des temps.
 Source d'émerveillement pour les uns. Moyen de préservation de la mémoire pour les autres. Alibi de bousculement des conformismes, aussi. Autour du thème "Poésie et cité", une brochette de chercheurs, réunis par le Festival des musiques sacrées du monde, se sont essayés à s'aventurer sur le terrain miné de la définition de la mission de l'expression poétique. Un exercice ardu au regard des spécificités culturelles, sociétales, voire communautaires.
 Aux yeux des Occidentaux exaspérés par le malaise des sociétés industrialisées, la parole du poète est représentée comme un salut pour les personnes en quête d'émerveillement et de beauté. Dans l'hémisphère Sud, la poésie est pensée différemment : les poèmes sont des "textes d'exaltation qui nous renvoient à nos origines : la générosité, le culte de la beauté, un hymne à la vie", a dit la sociolinguiste nigérienne, Salamatou Sow.
Une vision que ne partage forcément pas l'essayiste français Frédéric Ferney. "L'art n'est pas au service de la morale. Il est la morale ou rien. Il transforme notre regard", estime Ferney, qui s'est demandé comment des films violents, comme "Orange mécanique" et "Apocalypse now" peuvent receler de la beauté, "là où l'on ne s'attend pas". Le poète utilise un langage qui est le contraire même du politique. "Alors que la poésie renvoie à l'émerveillement du monde, la politique consiste à trouver une forme pour dire cette vérité qui fait mal", considère encore Ferney. Younès Ajarrai, enseignant-chercheur marocain établi en France, est allé scruter tout une autre problématique qui marque le rapport de la poésie à la cité, à comprendre dans le sens de "société".
L'état de la poésie est mis très à mal car la place de la poésie et de la culture, en général, est de moins en moins importante dans les médias, constate le natif de Kénitra, qui pointe également du doigt l'impact néfaste de "la loi de l'économie", parce que le poète "n'est pas vendeur".
Cet avis de détresse trouve un écho chez Salamatou Sow qui défend l'idée que le "monde a besoin du sens de l'écoute que seule la poésie peut lui offrir, en étant une expression de l'oralité à l'origine". La parole poétique peut, ainsi, "montrer la voie pour sortir de cet enfermement et de ce désenchantement", renchérit Frédéric Ferney, qui a animé pendant 12 ans la célèbre émission littéraire de France 5 "Le Bateau livre".
 Le Forum de Fès "une âme pour la mondialisation", sorte de Davos spirituel du Festival des musiques sacrées du monde (8-16 juin), réfléchit cette année sur les "causes profondes des mutations qui traversent le monde actuel, tant sur un plan idéologique que politique et social".
Au fil des journées du Forum, qui a invité des intellectuels de divers horizons, la thématique centrale sera décortiquée en sujets aussi poétiques que profonds portant, entre autres, sur le Printemps arabe, spiritualité et entreprise, crise financière ou crise de civilisation et enfin la voie vers une politique de civilisation. 

MAP
Lundi 11 Juin 2012

Lu 379 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs