Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des milliers de civils ont fui la région de crainte d’autres attaques

Nouvelle offensive des rebelles ougandais au Sud-Soudan




Les rebelles ougandais de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) ont lancé de nouvelles attaques dans le sud du Soudan, tuant 38 villageois depuis Noël, déclare un responsable soudanais.
Jemma Nunu Kumba, gouverneur de l’Etat d’Equateur occidental, au Sud-Soudan, a estimé que des milliers de civils avaient fui la région de crainte d’autres attaques.
“Ils ont causé des ravages sans précédent, tuant près de 40 personnes entre le 24 décembre et le 1er janvier”, a-t-elle dit à Reuters, accusant les rebelles de chercher à se venger d’une récente offensive menée contre eux.
A la mi-décembre, une offensive militaire a été lancée contre des bases de la LRA en République démocratique du Congo, mais après une brève accalmie, les rebelles ont repris leurs attaques.
Le chef de la LRA, Joseph Kony, et deux de ses adjoints recherchés par la Cour pénale internationale de la Haye sont eux restés introuvables.
Environ deux millions de civils ont fui leur foyer dans le nord de l’Ouganda et le conflit a en outre déstabilisé une partie du nord-est de la RDC et du sud du Soudan.
Les rebelles de la LRA ont tué 20 personnes vendredi lors de l’attaque de l’administration du parc national de la Garamba, à Negero, dans le nord-est de la RDC, ont rapporté les autorités locales.
Selon des responsables de l’Onu, la LRA a tué près de 200 personnes en trois jours fin décembre en RDC. L’ONG catholique Caritas évalue quant à elle à plus de 400 le nombre de Congolais tués lors de massacres perpétrés la semaine de Noël.
Des militaires ougandais, congolais et sud-soudanais sous commandement ougandais ont commencé le 14 décembre à bombarder des bases de la LRA à la Garamba après un nouveau refus de Kony de signer un accord de paix avec le gouvernement ougandais.
Des responsables ougandais et congolais ont affirmé que l’offensive avait réussi à détruire la plupart des repaires de la LRA dans le parc de la Garamba.
Les attaques de la LRA dans la province soudanaise d’Equateur occidental ont été particulièrement brutales. Des dizaines de personnes ont été massacrées à coups de hache et de machette, des femmes enceintes ont été éventrées et un bébé a été projeté contre un arbre, a dit Kumba.
Elle a ajouté que les forces du Sud-Soudan tentaient d’empêcher les rebelles de pénétrer dans le pays mais que la tâche était difficile en raison de la longueur de la frontière entre la RDC et le Soudan.


AFP
Samedi 10 Janvier 2009

Lu 313 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs