Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des membres de la mission d'enquête de l'OAIC enlevés en Syrie

Six enquêteurs et cinq chauffeurs entre les mains des rebelles




Des membres de la mission d'enquête de l'OAIC enlevés en Syrie
Six enquêteurs de la mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) et leur cinq chauffeurs ont été enlevés mardi par des rebelles dans le centre de la Syrie, a affirmé le ministère des Affaires étrangères.
 "Des groupes terroristes ont enlevé cinq chauffeurs syriens et six membres de l'équipe d'enquête de l'OIAC sur l'utilisation du chlore, qui étaient à bord de deux voitures", dans la province de Hama, affirme un communiqué du ministère.
Federico Motka, un Italien travaillant pour une organisation humanitaire, enlevé il y a un an en Syrie, a été libéré, a annoncé mardi le ministère italien des Affaires étrangères dans un communiqué.
 "Notre compatriote Federico Motka, enlevé en Syrie et relâché hier (lundi, ndlr), est arrivé ce matin (mardi, ndlr) à l'aéroport de Roma Ciampino où il a été accueilli par la ministre des Affaires étrangères Federica Mogherini", annonce la Farnesina.
 Les conditions de sa libération n'ont pas été précisées par les autorités italiennes.
 Il avait été enlevé à Atmeh, en Syrie, le 12 mars 2013. Libéré lundi, il a été conduit à la frontière turque d'où il a embarqué pour l'Italie, souligne encore la ministère.
 Dans un tweet lundi soir, le Premier ministre Matteo Renzi avait annoncé lui-même la bonne nouvelle en disant avoir communiqué à "Giovanna Motka que son fils Federico, séquestré depuis un an, avait été libéré et qu'il serait en Italie demain" mardi.
 L'Italien avait été enlevé par des hommes armés alors qu'il se trouvait dans un camp de réfugiés syriens fuyant la répression du régime de Damas, dans la région d’Idlib.
 Motka travaillait comme coordinateur pour l'organisation non gouvernementale française Acted, après avoir été dans d'autres territoires en guerre, comme l'Afghanistan, selon l'agence Ansa.
 Les médias italiens évoquent quant à eux une organisation humanitaire allemande, Welthungerhilfe. Pour le quotidien la Repubblica, le jeune homme serait de nationalité italo-suisse.
Les services de renseignement intérieur norvégiens ont annoncé mardi l'arrestation de trois hommes soupçonnés de vouloir soutenir ou rejoindre un groupe radical en Syrie.
 "Il y a de solides raisons de croire que deux des personnes arrêtées ont opéré en tant que combattants étrangers pour le compte de l'État islamique en Irak et au Levant (EIIL)", a indiqué PST dans un communiqué.
 Les trois hommes sont tous citoyens norvégiens résidant dans la région d'Oslo: l'un, âgé de 29, est d'origine somalienne, et les deux autres, âgés de 24 et 27 ans, sont originaires de l'ex-Yougoslavie, a précisé PST.
 Ils ont été arrêtés à leurs domiciles respectifs en début de matinée "afin de prévenir tout soutien supplémentaire ou adhésion à l'EIIL".
 "Nous les considérons comme une menace pour la Norvège", a commenté Jan Glent, un haut responsable de PST, auprès de la radio NRK.
 Selon les services de renseignement extérieur, au moins 40 à 50 personnes ayant des liens avec la Norvège ont participé ou participent aux combats contre le régime du président Bachar al-Assad. 

REUTERS
Mercredi 28 Mai 2014

Lu 518 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs