Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des gadgets prohibés vendus sous le manteau : Les brouilleurs de radars font leur entrée au Maroc




Des gadgets prohibés vendus sous le manteau : Les brouilleurs de radars font leur entrée au Maroc
Peut-on détecter ou échapper au contrôle d’un flasheur lorsqu’on est sur une route ? La technologie moderne le permet bien sûr.  A mesure que les systèmes de contrôle se développent  sur les  routes et autoroutes, des parades antiradars automatiques le sont également. Et bon nombre d’automobilistes à travers le monde font usage d’appareil ou de dispositif permettant de déceler et même de perturber le fonctionnement d’un radar de contrôle de vitesse.
Ce qui a logiquement suscité la curiosité, l’intérêt et l’engouement des usagers de la route chez nous. En parallèle, un marché de ces gadgets commence à se développer à travers le Maroc. Le prix de ces appareils varie selon leur qualité, marque et capacité à brouiller les radars les plus sophistiqués. Le nouveau Code de la route considère que le fait de placer, d’adapter, d’utiliser un appareil, dispositif destiné soit à déceler la présence, soit à perturber le fonctionnement d’instrument servant à la constatation des infractions est un délit sanctionné par la mise immédiate à la fourrière du véhicule et la confiscation de l’instrument utilisé. Contrairement au Code cher à Ghellab,  dans bon nombre de pays, on ne distingue pas les détecteurs  des avertisseurs de radars.
Le détecteur ou brouilleur est interdit par le Code de la route français. Ces appareils permettent de capter les ondes en provenance des radars et induisent la perturbation de leur  fonctionnement. Ils sont capables d’avertir la présence de radars mobiles. En France, par exemple, le Code de la route punit l’usage et la détention de ces appareils d’une amende de 1.500 euros avec le retrait de 2 points du permis de conduire. La seconde catégorie comprend les appareils avertisseurs des radars.
Ces derniers permettent de signaler les radars automatiques (radars fixes) présents sur un itinéraire déterminé à l’avance. L’avertisseur radar est incapable de signaler la présence d’un radar mobile. Son utilisation  n’est pas illégale. Pour le Code marocain, s’équiper de ce genre d’appareils constitue une infraction. Et puis on trouve la fameuse bombe miracle antiradar ou le spray antiflash qu’on vaporise sur les plaques d'immatriculation, et qui les rendraient invisibles lors d'un flash de radar. Une fois vaporisées, les plaques deviennent illisibles. 
Lorsqu’on étale la laque sur les plaques, un film    réflecteur se pose sur ces dernières empêchant la lumière du flash d’être opérationnelle. Une autre parade moins chère que les brouilleurs mais qui reste illégale. Ce qui est sûr, c’est qu’on constate à travers plusieurs places de vente de marchandises de contrebande ou de produits imités tel le Souk Derb Ghallef ou à Meknès, Rabat, Tanger ou encore Oujda pour ne citer que ces villes, un engouement et une grande curiosité des usagers des routes pour en savoir plus sur ces gadgets et s’en procurer pour déjouer le contrôle des radars dont une partie n’est pas encore opérationnelle pour plusieurs raisons.
D’autres automobilistes  préfèrent s’en procurer à travers des membres de la famille vivant à l’étranger pour éviter toute escroquerie. Et bon nombre d’automobilistes de chez nous s’informent sur les meilleures manières de déjouer un radar à travers le net ou les réseaux sociaux ou encore des guides pratiques édités par des spécialistes. Mais la meilleure manière, c’est de respecter la limitation de vitesse qui reste la principale cause des accidents mortels chez nous. 

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 4 Mai 2011

Lu 1967 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs