Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des crimes de guerre commis dans les deux camps en Centrafrique

Premiers retours de soldats français à partir du 15 septembre




Les enquêteurs de l'ONU ont indiqué jeudi qu'il était prématuré de parler de nettoyage ethnique ou de génocide en Centrafrique, mais ils ont cependant trouvé les preuves que des crimes contre l'humanité ont été commis dans les deux camps.
 Une commission d'enquête internationale mise en place par le secrétaire général Ban Ki-moon en janvier a remis jeudi un premier rapport aux membres du Conseil de sécurité.
"Des preuves sérieuses prouvent que des individus dans les deux camps ont commis des crimes violant les lois humanitaires internationales ainsi que des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité", note le rapport dont l'AFP a obtenu copie.  Malgré tout, parler de nettoyage ethnique ou de génocide "est prématuré à ce stade", tempère le rapport, soulignant que, sans une rapide intervention, les choses peuvent changer.
 "Si la communauté internationale ne réagit pas rapidement avec détermination en envoyant davantage de forces de maintien de la paix en Centrafrique, nous pourrions rapidement faire face à une situation se détériorant, qui pourrait conduire à un nettoyage ethnique ou à un génocide", poursuivent les enquêteurs.
 Le Conseil de sécurité avait voté en avril l'envoi de 12.000 casques bleus dans ce pays déchiré par des violences entre chrétiens et musulmans. Mais cette mission de l'ONU n'entrera en action qu'en septembre, prenant le relais de 2.000 soldats français et 6.000 soldats de l'Union africaine.
 Depuis la prise de pouvoir de la rébellion Séléka en mars 2013, renversée en janvier 2014, la Centrafrique vit une crise sans précédent, rythmée par les exactions de l'ex-rébellion à majorité musulmane en déroute, et celles des milices anti-balaka. Ces exactions contre les civils ont fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés. 
Par ailleurs, le commandant de l'opération française en Centrafrique, le général Francisco Soriano, a indiqué vendredi que le retour de ses soldats commencerait à partir du 15 septembre, avec le relais de la mission de l'ONU.  Interrogé sur la fin prévisible de l'opération Sangaris, lancée le 5 décembre 2013 par le président François Hollande comme une opération "brève, qui n'a pas vocation à durer", le général a répondu à la radio Europe 1, en évoquant la future mission de maintien de la paix des Nations unies : "Nous resterons jusqu'à ce que cette opération soit pleinement opérationnelle".
 "C'est à partir du 15 septembre qu'elle prendra sa capacité opérationnelle. Eh bien nous, nous l'accompagnerons jusqu'à ce qu'elle ait atteint sa pleine capacité, ce qui devrait se faire d'ici la fin de l'année", a-t-il dit.
A la question de savoir si les premiers retours de soldats de Sangaris pourraient en conséquence intervenir à partir du 15 septembre, le général Soriano a répondu: "C'est exactement ça".
 Interrogé sur les troubles qui persistent en dépit de la présence française, il a observé : "Aujourd'hui, la population musulmane, notamment dans Bangui", "souffre, c'est une réalité, elle a besoin de sécurité".
 "Il faut reconnaître que les milices anti-balaka exercent une véritable pression sur les populations musulmanes", a-t-il dit, relancé sur d'éventuels risques d'épuration ethnique.
 

AFP
Samedi 7 Juin 2014

Lu 356 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs