Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des blindés de l'armée ukrainienne à une vingtaine de km au sud de Donetsk

A défaut d’opérations militaires, Kiev procède à un blocus des deux principales villes de la zone de conflit




Des blindés de l'armée ukrainienne à une vingtaine de km au sud de Donetsk
Les forces de Kiev prenaient position jeudi à une vingtaine de km au sud de Donetsk, mais une attaque contre les rebelles prorusses ne semblait pas imminente, un responsable évoquant même le délai d'un mois, ce qui laisserait encore une chance à la diplomatie. Une colonne de chars, blindés et camions, d'un kilomètre et demi de long, est arrivée la veille depuis Marioupol, ville distante de 110 km de Donetsk, sans combat, avant de se disperser sur plusieurs endroits. Des engins de terrassement creusaient des tranchées dans les champs, près du village d'Olenivka. Les forces loyalistes cherchent actuellement à encercler les deux places fortes des insurgés dans l'Est du pays, Donetsk et Lougansk. 
Ces derniers jours les forces loyalistes ont repris aux rebelles plusieurs villes, dont Slaviansk samedi, et Kiev a annoncé la mise en place d'un blocus de Donetsk et Lougansk. Le président Petro Porochenko et d'autres responsables ukrainiens ont indiqué avoir ordonné que les opérations contre les insurgés soient menées de manière à ne pas causer de pertes dans la population civile, une règle qui ne semble pas toujours observée sur le terrain, selon des témoignages recueillis à Lougansk. 
 Ainsi, si les forces de Kiev sont supérieures à celles des rebelles en hommes et en matériel, en principe elles ne peuvent utiliser pleinement ces avantages ni à Donetsk, qui affiche un million d'habitants ni à Lougansk, qui en compte cinq cent mille.
La situation militaire semblait calme dans les zones de conflit jeudi matin. Les autorités ukrainiennes ont rapporté la mort de deux hommes, tués lorsqu'un transport de troupes blindé BTR-80 a sauté sur une mine dans la région de Donetsk, et d'un troisième dans la région de Lougansk, où un camion militaire est tombé dans une embuscade. Au cours des dernières 24 heures on dénombrait au total 27 blessés dans les rangs loyalistes, alors que les insurgés ne donnent traditionnellement aucun bilan de leurs pertes. 
Sur le plan diplomatique, même si les échanges entre l'Ukraine, la Russie et l'Occident se poursuivent, aucun progrès immédiat n'est en vue en raison des conditions posées par Kiev, appuyé en des termes prudents par l'Occident, à un éventuel cessez-le-feu, que Moscou voudrait "inconditionnel".  

AFP
Vendredi 11 Juillet 2014

Lu 104 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs