Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des artistes souiris exposent en Suède




Dans le cadre d’un projet d‘échange interculturel entre l’Association Essaouira Mogador et l’Association Eackar Art des artistes d’Uppsala en Suède, sept peintres souiris viennent d’organiser une exposition à la Galerie Ohuset à Uppsala.
Avec une contribution de la délégation provinciale du ministère de la Culture, Chama Attar, Nadia Ouchatar, Halima Slika, Abdallah Rbia, Hassan Cheikh, Ahmed Harrouz et Noureddine Hajjaj ont exposé leurs œuvres représentant différents courants artistiques dans le cadre d’un programme d’échanges et de débats.
"Ce moment de partage permet  aux artistes d’assumer leur rôle dans cet échange interculturel, comme l'initie et l'encourage l'Association Essaouira Mogador. Les acteurs associatifs locaux sont donc appelés à faire  des efforts similaires pour mieux refléter l'image artistique de Mogador et les potentialités culturelles du Maroc en général, tout en bénéficiant de l'échange d'expériences avec d'autres originalités culturelles et sociales", a déclaré Said Bouaissa, représentant l'Association Essaouira Mogador.  
Le vernissage de l’exposition a eu lieu le mercredi 25 mai en soirée, en présence d’artistes et associatifs suédois, des représentants de la municipalité et des services  culturels à Uppsala, de trois artistes souiris exposants (Hassan Cheikh, Ahmed Harrouz et Abdallah Rbia), en plus de Kaoutar Chakir et Saïd Bouaissa représentant l’Association Essaouira Mogador.
Un débat a été animé à l’occasion par les visiteurs d’Uppsala en vue de faire rayonner, images à l’appui, l’identité, le patrimoine culturel, artistique et architectural de Mogador  tout en mettant en exergue le processus de développement du Maroc.
La délégation souirie a été aussi invitée à participer au Carnaval annuel d’Uppsala. A cette occasion, le poète Ahmed Harrouz a lu quelques extraits de son œuvre en français, en arabe et en anglais.
 «Après un premier contact à Essaouira depuis plus d’un an, il y a eu cette belle rencontre et cet échange avec ces artistes suédois d’Uppsala, dans un pays riche en culture et en art. De nombreux milieux demandent à mieux connaître les richesses culturelles du Maroc dans un cadre d’échange et de collaboration. La culture et l’art, comparés aux discours techniques, servent mieux  l’expression et la connaissance mutuelle. De ce fait,  d’autres horizons sont encore à étudier pour l’avenir, en Suède comme en Europe ou en Amérique», a précisé Ahmed Harrouz.

Abdelali Khallad
Mercredi 29 Juin 2016

Lu 766 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs