Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Des acteurs politiques et associatifs dénoncent la visite




Plusieurs acteurs politiques et associatifs dans les provinces du Sud ont exprimé leur ferme condamnation de la visite effectuée récemment par certains individus dans les camps de Tindouf dans le sud-ouest algérien.
Ils ont tenu à préciser que ces individus ne jouissent d'aucune qualité représentative auprès des habitants des provinces du Sud.
"Ces individus ne représentent  même pas leurs propres familles, encore moins les habitants des provinces du Sud", a souligné le président du Conseil de la région Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, affirmant que le Conseil Royal consultatif des affaires sahariennes (CORCAS), composé de chioukhs de tribus, de parlementaires, d'élus et d'acteurs de la société civile, est l'unique et légitime représentant de ces habitants au niveau international.
Des représentants à Laâyoune,  de divers partis politiques ont, pour leur part, dénoncé cette visite, notant que ces individus ne jouissent d'aucune qualité représentative auprès des habitants des provinces du Sud. Et de rappeler que la représentativité des citoyens ne passe que par le Parlement, les conseils municipaux, les partis politiques et les associations. "Cette visite est un acte provocateur et une grande trahison", ont  indiqué d’autres qui sont allés plus loin, appelant à engager des poursuites judiciaires à l'encontre de ces individus. Faisant remarquer que cette visite provocatrice n'a pas un caractère humanitaire et n'a aucun lien avec l'opération d'échange de visites familiales pilotée par les Nations unies et qui suscite une grande satisfaction parmi les habitants des provinces du Sud. Plusieurs actrices associatives ont, quant à elles, qualifié d'acte inhumain cette visite qui est en contradiction avec les aspirations des habitants des provinces du Sud qui considèrent l'initiative marocaine d'autonomie comme la solution la plus appropriée pour garantir aux tribus sahariennes leurs droits économiques, politiques et sociaux.
Pour certaines d’entre elles,  cette visite est "un acte qui transgresse la loi", soulignant que les individus l'ayant effectuée ne représentent qu'eux-mêmes. De pareils agissements n'ébranleront en aucun cas l'attachement des habitants des provinces du Sud à l'intégrité territoriale du Royaume, soulignent-elles, dénonçant les actes commis par ce groupuscule égaré qui ne jouit d'aucune représentativité auprès des habitants des provinces du Sud. Elles ont, en outre, exprimé leur rejet total "des activités provocatrices" menées par ce groupuscule qui a commis des "violations flagrantes" à l'encontre des habitants des provinces du Sud à travers une propagande mensongère véhiculée par les médias algériens en vue de semer la discorde.
Elles ont également condamné l'exploitation par ces individus du climat de liberté et de démocratie prévalant au Maroc pour perpétuer des actes provocateurs servant un agenda extérieur bien connu. "Nous exprimons notre soutien au processus de développement que connaissent les provinces du Sud et notre adhésion inconditionnelle à la proposition d'autonomie dans le cadre de la souveraineté marocaine", ont-elles affirmé. Par ailleurs, la tribu Rguibet Oulad Moussa à Smara a exprimé, mercredi, sa ferme condamnation de la visite de certains individus dans les camps de Tindouf et de la propagande mensongère qu’ils ont  véhiculée au service des ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.
Dans un communiqué dont copie est parvenue à Libé,  la tribu a fait part "du rejet de ces individus" qui cherchent à porter atteinte à l'intégrité territoriale du Royaume à travers des allégations mensongères visant à nuire l'image du Maroc pour servir les intérêts d'une bande de séparatistes qui exploitent comme fonds de commerce, depuis plus de 33 ans, les souffrances des Marocains séquestrés dans les camps de Tindouf.
Les différentes composantes de la  tribu se sont félicitées, par ailleurs, des progrès démocratiques réalisés au Maroc ainsi que des avancées enregistrées dans le domaine des droits de l'Homme, rappelant dans ce sens la création du Conseil consultatif des droits de l'Homme et de l'Instance équité et réconciliation. Les membres de cette tribu ont réitéré leur mobilisation constante pour la défense des valeurs sacrées de la patrie et leur condamnation de toute propagande versant dans la désinformation et la manipulation et autres formes d'intoxication que colportent les ennemis de l'intégrité territoriale du Royaume.
A noter aussi que le Conseil des notables de la tribu des Tajakant a dénoncé la visite effectuée récemment par certains individus dans les camps de Tindouf.
Dans un communiqué, le Conseil a condamné «cet acte irresponsable perpétré par des individus qui ne jouissent d'aucune qualité représentative auprès des habitants des provinces du Sud», exprimant son «adhésion totale à l'initiative d'autonomie, fruit du génie de SM le Roi Mohammed VI».
Les membres de ce Conseil ont plaidé en faveur d'une adhésion totale à ce projet qui est la solution «appropriée» et «la plus réaliste», selon eux, pour le règlement définitif de ce conflit qui a longtemps duré, soulignant que ce différend factice «constitue un obstacle devant l'édification d'un Maghreb arabe intégré où prévalent paix et sécurité».
Ils ont appelé dans ce cadre les autres parties à «répondre favorablement à la main tendue par le Maroc pour tourner cette page douloureuse de l'histoire de la région et aller de l'avant vers l'ouverture des frontières entre les deux pays voisins, en vue de réaliser un développement global dans la région et barrer la route à l'extrémisme, au terrorisme et à la contrebande». Les notables des Tajakant ont, par ailleurs, réitéré leur allégeance et leur indéfectible fidélité à SM le Roi.

A.E.K.
Jeudi 15 Octobre 2009

Lu 204 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs