Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démantèlement d'une cellule terroriste qui s'activait à Smara, Belfaâ et Aït Amira




Le Bureau central d'investigations judiciaires (BCIJ) relevant de la Direction générale de la surveillance du territoire national (DGST) a réussi à démanteler, lundi, une cellule terroriste en lien avec l'organisation dite «Etat islamique», composée de cinq extrémistes qui s'activaient dans la ville de Smara et les régions de Belfaâ et Aït Amira relevant de la province de Chtouka Aït Baha.
Les membres de cette cellule terroriste planifiaient de rallier les camps de «Daech» sur la scène syro-irakienne avant de se raviser et d'opter pour les rangs de l'organisation en Libye via la Mauritanie avec l'aide de trafiquants actifs dans la région, indique un communiqué du ministère de l'Intérieur.
L'enquête préliminaire a révélé que cette cellule dont les membres seront déférés devant la justice dès la fin de l'enquête menée sous la supervision du Parquet général compétent, entendait déclarer le «Jihad» dans le Royaume et l'un de ses membres était en train de confectionner une bombe artisanale à l'aide d'une cocote minute pour perpétrer une opération terroriste ciblant des lieux publics de grande affluence, selon la même source.
A rappeler, par ailleurs, que le BCIJ avait, le 23 février dernier, démantelé une autre bande de six extrémistes pour leur implication dans le vol de bijouteries à Dakhla et dont le chef comptait utiliser le butin pour rejoindre Daech.
L'enquête menée par le BCIJ avec les membres de cette bande criminelle avait révélé que le chef de la bande tenait à domicile des réunions secrètes à Dakhla au cours desquelles il avait réussi à inculquer à ses acolytes les idées extrémistes de l'organisation dite «Etat islamique» et à les convaincre de la légitimité des vols qu'ils commettaient, précise la même source.
Le chef de cette bande dont les membres seront déférés à la justice aussitôt terminée l'enquête menée sous la supervision du Parquet, avait également planifié d'utiliser les fonds provenant de ces opérations criminelles pour financer son voyage vers les camps de «Daech» sur la scène syro-irakienne en vue d'acquérir une expérience de combat de terrain dans la perspective de retourner au Royaume pour y exécuter des opérations destructrices, a ajouté le BCIJ.

Mercredi 9 Mars 2016

Lu 992 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs