Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Démantèlement à Madrid d’un réseau jihadiste chapeauté par un Marocain

Six Marocains, un Espagnol et un Argentin sous les verrous




Démantèlement à Madrid d’un réseau jihadiste  chapeauté par un Marocain
Un nouveau coup de filet réussi de la police espagnole qui a démantelé, hier matin, à Madrid un réseau lié au terrorisme international.
Selon les médias espagnols, le réseau, composé de huit membres : six Marocains, un Espagnol et un Argentin, était chargé de recruter et d’envoyer des jihadistes pour rallier l’organisation terroriste «Etat islamique en Irak et au Levant » liée à Al-Qaïda et basée en Irak et en Syrie.
Selon les mêmes sources, le chef de ce réseau terroriste est le Marocain Lahcen Ikasrrien (âgé de 47 ans, marié et père d’une fille) qui a été arrêté en Afghanistan en 2001. Il avait passé 3 ans à Guantanamo avant d’être extradé en Espagne le 18 juillet 2005. Mais faute de preuve, il a été acquitté par la justice après avoir purgé un an en prison préventive.
Le journal madrilène El Pais a, par ailleurs, ajouté que le Marocain appartenait à une cellule proche d’Al Qaïda chapeautée par l’Espagnol d’origine syrienne Imad Eddin Barakat Jarkas, alias Abou Dahdah, né en 1966 à Alep et qui appartenait au Mouvement des Frères musulmans syrien avant de fuir le pays. Il s’est installé en Espagne où il avait créé la branche d’Al Qaïda dans le pays ibérique. Abou Dahdah avait été appréhendé après les attentats du 11 septembre aux Etats-Unis en 2001, et avait purgé une peine de 12 ans dans les prisons espagnoles.
Selon un autre quotidien espagnol El Mundo, les forces de police ont appréhendé durant cette année 19 personnes appartenant à des réseaux de recrutement et d’envoi de jihadistes à des zones de conflits comme le Mali, la Syrie, la Libye, rappelant que trois personnes ont été arrêtées au Maroc grâce à la collaboration de la police marocaine.
Il y a peu de rappeler que le 30 mai dernier, la police espagnole a démantelé un réseau de six personnes au préside occupé de Mellilia, chargé de recruter et d’envoyer des radicaux au Mali et en Libye. Parmi les personnes arrêtées figure le  premier Espagnol retourné du Mali après avoir été entraîné dans les camps du Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (MUJAO), un groupe armé djihadiste salafiste issu d'une scission d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) en 2011.
 En mars dernier, la police espagnole en collaboration avec son homologue marocaine, a démantelé aussi un réseau terroriste spécialisé dans l’endoctrinement, le recrutement et l’envoi des terroristes à des zones de conflits. Cette opération a été soldée par l’arrestation de trois individus à Mellilia, trois autres dans d’autres villes du Maroc et un dernier à Malaga.
A noter que le ministre espagnol de l'Intérieur Jorge Fernandez Diaz avait prévenu en mars dernier, à l'occasion des commémorations des attentats islamistes du 11 mars 2004 à Madrid, que « l'Espagne fait partie des objectifs stratégiques du jihad global ». 

Mourad Tabet
Mardi 17 Juin 2014

Lu 868 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs