Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Demande d’une réouverture urgente de l’instruction de l’affaire Karim Lachkar


De nombreux doutes planent sur l’enquête



Demande d’une réouverture urgente  de l’instruction de l’affaire Karim Lachkar
De nombreux doutes planent sur l’enquête
 
L’affaire Karim Lachkar n’en finit pas de recommencer. L’AMDH vient de demander la réouverture de l’instruction en raison des contradictions qui ont entaché l’enquête de police ainsi que le rapport d’autopsie. L’ONG de défense des droits humains n’a pas hésité à qualifier ces incohérences d’irrégularités qui remettent en cause l’intégrité et la transparence des investigations menées.    
Dans un communiqué publié le 8 août courant, le bureau local de l’AMDH à El Hoceima s’est arrêté sur les divergences constatées entre le rapport établi par la police judiciaire d’El Hoceima et celui de la BNPJ. Ainsi, le premier document affirme que la nuit du drame, Karim Lachkar avait pris la fuite dès qu’il avait aperçu l’estafette de police venue à sa recherche. Une version en totale contradiction avec celle de la BNJP selon laquelle le défunt aurait pris la fuite après avoir demandé l’autorisation de faire des besoins pressants alors que les policiers attendaient des renforts. 
Le communiqué s’est arrêté également sur le rapport établi le 27 mai dernier par l’officier de police chargé de la permanence la nuit du drame et qui a été présenté au procureur du Roi près la Cour d’appel d’El Hoceima.   Le communiqué de l’AMDH a constaté que ce rapport a écarté délibérément un quatrième témoin, à savoir Rabii El Ablaq, qui a affirmé que le défunt avait subi des actes de violence lors de son arrestation.  
Autre zone d’ombre et pas des moindres, les enregistrements des caméras de surveillance à l’entrée du commissariat de police. Les conclusions de l’enquête de la BNPJ  ont affirmé que ces enregistrements ne sont pas exploitables. 
Une affirmation  que l’AMDH remet en question et qui laisse planer des doutes. 
Des suspicions qui planent également sur le rapport du médecin légiste. Pour l’AMDH,  les résultats de l’autopsie indiquant que Karim Lachkar est décédé suite à des insuffisances respiratoires aiguës liées à  une atteinte neurologique centrale (coma) due à la consommation sans modération d’alcool et  de cocaïne, ne sont que provisoires. Le communiqué estime que ces résultats se sont basés sur les conclusions des analyses toxiques objet de plusieurs hypothèses et qui ont été exploités pour désigner certains effets secondaires sur le corps du défunt comme la cause directe du décès.   
Des discordances qui ont contraint l’avocat de la famille Lachkar à déposer, le 4 juin dernier, près du procureur du Roi, une plainte contre l’officier de permanence pour falsification des PV officiels.  Une plainte dont le sort est incertain, selon le communiqué de l’AMDH, puisque le procureur du Roi  n’a pas donné de suite favorable malgré les preuves attestant l’implication dudit officier dans la dissimulation de la vérité et la dénaturation des faits entourant les circonstances du drame.
De son côté, l’AMDH  estime que le décès non élucidé de Karim Lachkar exige la réouverture urgente de l’enquête par le juge d’instruction afin de jeter la lumière sur ces zones d’ombre et de dissiper tous les doutes.
 


Hassan Bentaleb
Lundi 11 Août 2014

Lu 873 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs