Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De grandes figures de l’animation à Meknès


12ème édition du Ficam du 22 au 27 mars



De grandes figures de l’animation à Meknès
Dans une semaine, les amateurs de films d’animation retrouveront l’ambiance festive et conviviale du Festival international de cinéma d’animation de Meknès (Ficam) dont c’est la 12ème édition qui aura lieu du 22 au 27 mars. Evénement phare de l’animation au Maroc, en Afrique et dans les pays arabes, Ficam accueille cette année de grands noms du cinéma d’animation international qui viendront «transmettre leur passion et leur amour du cinéma à la jeunesse marocaine», a déclaré Mme Marie-Annick Duhard lors d’une rencontre tenue mardi soir à Casablanca. La directrice de l’Institut français de Meknès a aussi indiqué, à cette occasion, que «la thématique de cette édition est consacrée à la Belgique et nous nous réjouissons du partenariat établi avec la délégation de la Wallonie-Bruxelles à Rabat». Des personnalités de l’animation attendues lors de cette édition, on cite les réalisateurs Vincent Patar, Stéphane Aubier (Belgique) et Benjamin Renner (France) dont le film  «Ernest et Célestine» (César 2013 du meilleur film d’animation) sera projeté en ouverture du Festival en présence de l’équipe du film; le réalisateur français Michel Ocelot de «Kirikou  et  les hommes et les femmes» ainsi que Peter Lord coréalisateur de «ChickenRun et les pirates ! Bons à rien, mauvais en tout », un film nominé dans la catégorie du meilleur film d’animation aux Oscars 2013. Il est à noter que le réalisateur anglais présentera à Meknès une «Leçon de cinéma» inédite en Afrique dédiée à l’animation en pâte à modeler. L’édition 2013 propose un programme riche et varié comprenant des avant-premières de longs-métrages inédits au Maroc, un cycle de débats, des rencontres et master-class, un volet de formation, des expositions et pour la première fois une librairie, (inspiré de La Cigogne volubile, le Printemps des livres jeunesse du Maroc). Mais pas seulement, puisque des rendez-vous incontournables complètent le menu de cette 12ème édition. A l’instar de «Trop Classe le Ciné!» et «Un Thé à la menthe avec…» qui, respectivement, visent à sensibiliser les enfants au langage des images et offrent au public des occasions uniques de rencontrer et d’échanger avec les artistes et intervenants invités à ce festival. A ce beau tableau s’ajoutent la 4ème compétition internationale du court-métrage d’animation et le Grand prix Aïcha de l’animation (GPAA) qui en est à sa septième édition et dont la finalité est de soutenir la jeune création marocaine, rappellent les organisateurs. Doté d’un prix d’un montant de 50 000 DH, le GPAA sera piloté cette année par un jury d’invités internationaux composé de Jean-Paul Commin, Fabrice Fouquet et Vincent Gillot qui, au-delà de la compétition, apporteront conseils et expérience au lauréat dont le nom sera connu lors de la cérémonie d’ouverture. «L’édition 2013 sera celle de l’éducation à l’image, de la formation, de la médiation culturelle et des échanges entre jeunes professionnels arabes et internationaux grâce au partenariat avec Canal France International (CFI) », a souligné l’équipe du Ficam. Il faut dire que ce partenariat, qui sera mis à l’évidence lors de la soirée de clôture du Festival, «permet la présence, à Meknès, de deux réalisateurs marocains : Amine Beckoury et Aziz Oumoussa issus des ateliers de formation des FICAM précédents ainsi que de la jeune réalisatrice syrienne Yasmeen Fenari. Ces trois artistes arabes participent au projet Maârifa initié par CFI», précisent les promoteurs de l’événement. A ceux qui ne l’auront pas encore compris, Ficam s’adresse aussi bien aux tout petits qu’aux jeunes et aux adultes. C’est «un projet de sensibilisation à l’image, aux techniques d’animation…», a indiqué Mohamed Beyoud, son directeur artistique. Fier du niveau atteint par cette manifestation, ce dernier a déclaré :«Nous avons réussi à inscrire le Maroc et les pays arabes dans le réseau d’animation international et montré notre inventivité en dehors du circuit habituel».

Alain Bouithy
Vendredi 15 Mars 2013

Lu 502 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs