Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

De bons chronos mais trop de vent au Meeting international Mohammed VI d’athlétisme




De bons chronos mais trop de vent au Meeting international Mohammed VI d’athlétisme
Comme prévu, la sixième édition du Meeting international Mohammed VI d’athlétisme a été couronné d’un plein succès : de bons chronos et un public nombreux qui a pu voir de près toute une brochette de grosses pointures qui se sont déplacées au Complexe Moulay Abdellah à Rabat pour prendre part à cette 8ème étape du circuit IAAF World Challenge.
Au vu des athlètes engagés, c’est la course du 100 m, épreuve reine des meetings, qui a ravi la vedette. Une course où tout le monde s’attendait à un autre coup d’éclat de l’Américain Justin Gatlin qui, jeudi dernier à Rome, avait doublé Usain Bolt, lui faisant essuyer son troisième revers depuis 2008. Sauf qu’à Rabat, c’est le champion d’Europe, le Français Christophe Lemaître qui s’est illustré de la plus belle manière, en entrant en pole position avec un chrono de 9 sec 98. Un excellent chrono mais qui hélas n’a pas été homologué en raison d’un vent fort soufflant à 2,9 m/s.
Une victoire fortement appréciée par Lemaître qui a fait savoir dans une déclaration rapportée par l’AFP qu’ «une mauvaise mise en action et un bon finish qui m’a permis de rattraper Gatlin dans les cinq derniers mètres, c’est le résumé de la course». Et d’ajouter :  «Je suis dans la lignée de mon bon début de saison. Malgré ce départ, j’ai réussi à rester dans la course. Je bats Gatlin, médaillé de bronze aux Jeux de Londres (après une suspension pour dopage de 4 ans, ndr), et Kim Collins (de St Kitts et Neville, 3e en 10.10)”.
Gatlin a couru lui en 10 sec 02, alors que les Marocains Aziz Ouhaddi et Abdelghani Zghali ont terminé repectivement 4ème en 10 sec 19 et 8ème en 10 sec 60.
Si Ouhaddi a raté le podium sur 100 m, sur 200 m il a été au rendez-vous. Aligné aux côtés de sprinteurs de standing moyen, il est parvenu à franchir la ligne d’arrivée en premier avec un chrono de 20 sec 59, avec un vent une fois encore favorale (3,1 m/s).
Le sprinteur marocain a devancé Mosito Lehata du Lesotho (20 sec 63) et le Belge Jonathan Borlee (20 sec 64).
La deuxième victoire marocaine dans le tableau des messieurs est à mettre au compte de Fouad El Kaam sur 1500 m, succédant ainsi à son compatriote Abdelaâti Iguider qui a déclaré forfait à ce meeting pour cause de fatigue. El Kaam a établi un chrono de 3 mn 34 sec 68, prenant le meilleur sur l’Allemand Carsten Schlangen (3 mn 35 sec 07) et le Kényan Collins Cheboi (3 mn 35 sec 45).
Cette course a vu la participation de sept athlètes du terroir qui se contentés de modestes places : Yassine Bensghir (7è en 3 mn 31 sec 11), Mohamed Moustaoui (8è en 3 mn 36 sec 56), Zakaria Maazouzi (9è en 3 mn 37 sec 40), Mohammed Tiaouli (10è en 3 mn 38 sec 13), Ahmed Mainy (11è en 3 mn 38 sec 62), Badr Rassioui (12è en 3 mn 38 sec 71) et Sadik Mikhou (14è en 3 mn 40 sec 18).
L’épreuve du 3000 m steeple a été courue sur des bases élevées avec un Hamid Ezzine qui a joué terriblement de malchance. Il s’est classé deuxième avec un temps de 8 mn 13 sec 27, affirmant que «cette performance me permettra de disputer les prochaines compétitions avec un moral élevé », rapporte la MAP. Il a été battu au sprint par le Français Yoann Kowal qui avait encore du jus dans les jambes à l’approche de la ligne d’arrivée, bouclant les tours de piste en 8 mn 12 sec 53.
La troisième marche du podium a été foulée par l’Ethiopien Gary Roba qui a couru en 8 mn 14 sec 39, tandis que les Marocains Jaouad Chemlal, Mohamed Boulama, Mountacer Zaghou et Jamal Chatbi se sont classés respectivement 6è (8 mn 19 sec 22), 8è (8 mn 23 sec 09), 10è (8 mn 23 sec 84) et 13è (8 mn 25 sec 37).
Dans la course du 5000m, le Kényan Thomas Pkemei Longosiwa s’est adjugé la première place en 13 mn 03 sec 58, suivi du Burundais Aweke Ayalew (13 mn 05 sec 00) et du Marocain Aziz Lahbabi (13 mn 09 sec 45).
Quant aux autres athlètes du terroir alignés dans ce 5 km, leur classement a été comme suit : Othmane El Goumri 5è (13 mn 13 sec 72), Younès Essalhi 7è (13 mn 16 sec 07), Soufiane Bouqantar 10è (13 mn 20 sec 98) et Jamal Hitrane 14è (13 mn 35 sec 20).
Tout comme le 100 m, le 400 m a réuni de grands noms de la discipline. A commencer par l’Américain, triple champion du monde, LaShawn Merrit, vainqueur en 45 sec 22, devant son compatriote Joshua Mance (45 sec 65) et le Britannique Nigel Levine (45 sec 86). La star américaine Jeremy Wariner a terminé 5è (46 sec 06) et le Marocain Mustapha Ghazlana 8è (48 sec 81).
Au 800 m, le premier rang a été en faveur de l’Ethiopien Mohamed Aman (1 mn 44 sec 37), devant l’Américain Duane Solomon (1 mn 44 sec 91) et le Kényan Anthony Chemut (1 mn 45 sec 48), sachant que les Marocains Samir Jamma et Nadir Benhanbel ont terminé respectivement à la 6è (1 mn 46 sec 88) et la 7è (1 mn 46 sec 97) places.
Pour ce qui est des épreuves techniques, la logique a été respectée avec la victoire en saut en hauteur de l’Ukrainien Bohdan Bondarenko, qui a franchi une barre dressée à 2,28 m, devant l’Italien Silvano Chesani (2,28 m) et le Botswanais Kabelo Kgosiemang (2,25 m).
En longueur, c’est l’Espagnol Euysebio Caceres qui a survolé les débats, s’imposant après un jump mesuré à 8,22 m. Il a devancé les Grecs Louis Tsatoumas (8,02 m) et Yeoryios Tsakonas (7,87 m), au moment où le Marocain Hicham Douiri  a terminé 5ème avec un saut de 7,61 m.
Au lancer de disque, le trio gagnant a été composé, dans l’ordre, de l’Espagnol Mario Pestano (65,79 m), du Turc Ercment Olgundeniz (62,96 m) et du Polonais Przemyslaw Czajkowski (62,14 m). Les Marocains Nabil Kiram et Kamal Omrani n’ont pu faire mieux que 8è (52,75 m) et 9è (49,71 m).
A l’instar des messieurs, chez les dames, la course phare a été le 100 m, remportée haut la main par la Jamaïcaine Kerron Stewart (11 sec 24 ), devançant la Gabonaise Ruddy Zang Milama (11 sec 29) et l’Américaine Tori Bowie (11 sec 31). La Marocaine Yamina Hjaji qui a découvert ce qu’est le haut niveau, a terminé bon dernière en 12 sec 26.
Au 800 m, Siham Hilali a été coiffée au poteau aux derniers mètres, terminant deuxième en 2 mn 00 sec 20, derrière la Russe Ekaternia Poyistogova (1 mn 59 sec 80). En dépit du fait d’être doublée sur le fil, Hilali s’est montrée amplement satisfaite et il y a de quoi dans la mesure où elle a amélioré sa marque personnelle de deux secondes (2 mn 02 sec 04). Elle a affirmé à ce propos à la MAP : « Je suis contente d’avoir pu améliorer ma performance personnelle en prévision des prochaines échéances ». Et de surenchérir : «Ma spécialité est le 1500 m et j’ai préféré courir sur 800 m suite au conseil de mon entraîneur, après les trois courses que j’ai disputées récemment dont la dernière date de jeudi dernier au meeting de Rome».
La 3ème place de ce double tour de piste a été également russe grâce à Yekaterina Kupina (2 mn 00 sec 45), alors que Manal El Bahraoui a fait 9ème (2 mn 05 sec 57) et Khadija El Mossaoui 10ème (2 mn 06 sec 20). Malika Abbakil n’a pu finir la course du fait qu’elle a joué le rôle de lièvre.
Au 1500 m, les Halima Hachlaf (5è en 4 mn 06 sec 69), Btissam Lakhouad (6è en 4 mn 07 sec 97), Rabab Arafi (8è en 4 mn 09 sec 19), Sanaa Elothmani (10è en 4 mn 10 sec 92), Malika Akkaoui (11è en 4 mn 11 sec 37) et Ibtissam Ait Etbatoul (12è en 4 mn 14 sec 92) se sont contentées de petites performances. Et c’est la Kényane Hellen Onsando Obiri qui a eu le dernier mot, couvrant la distance en 4 mn 03 sec 55.
Le 3000 m steeple a été l’une des courses les plus spectaculaires, avec un duel au finish remporté au sprint par l’Ethiopienne Hiwot Ayalew qui a honoré son statut de favorite (9 mn 18 sec 72), surclassant la Kényane Ludia Chepkurui qui a cru un moment que sa pointe de vitesse lui permettra de franchir la ligne d’arrivée en premier (9 mn 18 sec 77).
Ce fut une course sur une cadence soutenue, un rythme que n’ont pu suivre les athlètes du cru, Kaltoum Bouaasarya  (6è en 9 mn 33 sec 94), Salima El Ouali (7è en 9 mn 37 sec 48) et Fadwa Sidi Madane (10è en 9 mn 51 sec 50).
Au 400 m haies, la première place est revenue à la Roumaine Angela Morosanu (54 sec 37), tandis que les Marocaines Hayat Lambarki et Lamia Lhabze se sont classées respectivement 5è (56 sec 92) et 7è (57 sec 61).
Enfin au triple saut, c’est l’Ukrainienne Hanna Knyazyeva qui s’est imposée avec une marque de 14,29 m, alors que la Marocaine Jmaa Chnaik a fermé la marche (12,83 m). Au javelot, c’est l’Allemande Linda Stahl qui a lancé plus loin, atteignant 60, 34 m.  
La page de la 6ème édition du Meeting international Mohammed VI tournée, vivement la septième la saison prochaine. Et ce, en attendant 2015, année qui devrait voir le meeting marocain intégrer le cercle de la Ligue de Diamant.

L’édition continentale à Marrakech

Le contrat relatif à l'organisation des 19es championnats d'Afrique d'athlétisme seniors à Marrakech du 10 au 14 août 2014 a été signé dimanche à Rabat entre le ministère de la Jeunesse et des Sports, la Fédération royale marocaine (FRMA) et la Confédération africaine d'athlétisme (CAA).
"Cette édition servira de préparation aux athlètes africains à la prochaine Coupe continentale prévue les 13 et 14 septembre 2014 à la ville ocre", a fait savoir Abdeslam Ahizounh, président de la FRMA, ajoutant "Je promets une belle organisation de la 19eme édition des championnats d'Afrique à Marrakech".

Mohamed Bouarab
Mardi 11 Juin 2013

Lu 615 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs