Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coupures d’eau à Tan Tan, Laâyoune et Guelmim

Des marches de protestation organisées pour que solution soit trouvée à ce problème




Coupures d’eau à Tan Tan, Laâyoune et Guelmim
La Direction de la météorologie nationale (DMN) a indiqué que les températures allaient connaître une hausse importante, à partir du vendredi 5 juillet. Cette annonce a coïncidé avec une marche de protestation organisée, simultanément, à Guelmim, Tan Tan et Laâyoune. « Les habitants  de ces villes protestent contre les coupures subites et courantes d’eau auxquelles les a habitués l’ONEP, depuis l’été dernier », soulignent des mécontents regroupés devant les bureaux des agences de l’ONEP dans ces trois villes.
Les marches de protestation ont commencé dans le quartier Douar à Tan Tan dont les habitants se sont dirigés  au siège de la province. Ils ont scandé des  slogans appelant les autorités locales, le gouverneur, en premier à trouver une solution à leur problème, déclarant qu’ils sont sans eau depuis plus de 4 jours. A Guelmim, ce sont les habitants de différents quartiers qui sont descendus dans la rue en même temps. Ils sont sans eau, disent-ils, et les coupures d’eau qui perdurent ne sont pas organisées. L’ONEP, selon certains manifestants, doit établir un programme pour chaque  quartier avec un horaire précis des approvisionnements et des coupures.
A Laâyoune, les habitants affirment qu’ils ont assez de payer les factures salées qui n’ont aucune raison d’être, étant donné l’inexistence de l’eau dans les robinets. Ces mouvements de protestation ont pour objectif d’éviter les souffrances de l’été dernier où, se souviennent-ils, ils étaient privés d’eau pendant plusieurs jours et en plein Ramadan. « Nous voulons, souligne l’un des manifestants, que les autorités et la direction de l’ONEP conjuguent leurs efforts afin qu’une solution définitive soit trouvée à ce problème » qui préoccupe les habitants de ces trois villes, chaque été, depuis plusieurs années déjà.

A.E.K
Lundi 8 Juillet 2013

Lu 1020 fois


1.Posté par hischam le 12/07/2013 05:20
Le pire dans cette affaire, c est que la maison de Douar ,d un certain politique ai un traitement différend, en effet tout les habitants de douar ont pu constate que ses pelouses sont magnifique et ne manque jamais d eau.

Sortons ces gens qui pourrissent le Maroc !

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs