Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Coup de filet de la gendarmerie à Kelaat M’gouna

Nouveau rebondissement dans l’affaire de l’assassinat d’un gendarme à Tinghir




Coup de filet de la gendarmerie à Kelaat M’gouna
L’arrestation du présumé assassin du gendarme Achraf Marouane a permis aux services de la gendarmerie de mettre la main sur un grand trafiquant de métal d’argent extrait de la mine d’Imider. On a arrêté également une bande criminelle spécialisée dans le domaine et saisi 680 g de ce métal précieux et trois voitures  en sa possession.
Par ailleurs, et sur instructions du procureur près la Cour d’appel à Ouarzazate, un établissement touristique à Kelaat M’gouna a été fermé et trois de ses employés arrêtés pour avoir caché et aidé le principal accusé dans l’assassinat du gendarme Achraf Marouane. En fuite depuis quatre ans, le mis en cause avait trouvé refuge dans cet hôtel depuis 2011, chose qui lui aurait facilité ses déplacements après avoir changé de look.
Le présumé assassin a été finalement mis sous les verrous vendredi 17 mai 2013 à Kelaat M’gouna, après quatre ans d’enquête à l’échelon national, suite à une opération menée en coordination avec  une  patrouille de gendarmes relevant de Tinghir.
 Souvenez-vous, c’était le 12 février 2009, lorsque la victime accompagnée d’un collègue au cours d’une mission de contrôle de la circulation sur la route principale n°10 reliant Tinghir à Agadir et Bouaarfa, fut renversée par le mis en cause qui, pris en flagrant délit de contrebande du métal d’argent, avait pris la fuite et attaqué la voiture de la patrouille. Le conducteur qui n’était autre que le jeune Achraf Maroune succomba à ses blessures, tandis que l’agresseur avait pris la poudre d’escampette.
L’opération fut déclenchée suite à des informations faisant état de la présence du trafiquant à Kelaat M’gouna durant le Festival des roses. Cheveux et moustaches rasés, il se déplaçait discrètement échappant ainsi aux services sécuritaires.
Toutefois, il a fallu un travail de longue haleine avant de l’arrêter. Une première tentative avait permis l’arrestation de deux autres complices. Quatre ans d’efforts déployés ont permis aux services de la gendarmerie d’arrêter son assistant qui s’occupait des courses. Prenant conscience des accusations graves auxquelles il se trouverait confronté, son acolyte a finalement décidé de coopérer en fixant un rendez-vous avec le prévenu. Celui-ci a fini par tomber dans les filets des gendarmes dans une ruelle à Kelaat M’gouna.
La Cour d’appel à Ouarzazate a décidé de déférer le principal accusé devant le tribunal militaire de Rabat après quatre interrogatoires à l’issue desquels il a reconnu le vol et la contrebande de métaux ainsi que l’emboutissage prémédité de la voiture de la brigade qui était à sa poursuite le 12 février 2009 à Tinghir.

Abdelali Khallad
Samedi 1 Juin 2013

Lu 769 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs