Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Conjuguer les efforts en matière de droits de l’Homme




Conjuguer les efforts en matière de droits de l’Homme
Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) et la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales-Aïn Sebaâ ont signé, récemment à Casablanca, une convention de partenariat dans le domaine des droits de l’Homme.
Signée par le président du CNDH, Driss El Yazami et la doyenne de la Faculté, Jamila Houfaidi Settar, la convention prévoit des programmes en commun entre les deux institutions en vue de promouvoir la culture des droits de l’Homme dans le milieu universitaire en développant les connaissances et les pratiques en la matière chez les étudiants et aussi en instaurant des synergies avec l’ensemble des militants de droits de l’Homme. 
Pour ce faire, la convention prévoit la mise en place d’un forum culturel régional dédié à la promotion des droits de l’Homme parmi les étudiants et l’ensemble des acteurs actifs dans le domaine, la communication autour des conventions internationales ratifiées par le Maroc ainsi que l’encouragement des recherches sur la matière et l’échange des publications entre les deux parties. 
Il s’agit en l’espèce d’une convention de partenariat qui illustre l’intérêt que réserve cette Faculté à la question de la promotion des droits de l’Homme, a souligné à cette occasion M. El Yazami, indiquant que cet établissement universitaire s’illustre par ses nombreuses initiatives sur ce registre et son ouverture sur les organisations et les acteurs associatifs actifs dans le domaine des droits de l’Homme, en vue de consacrer les valeurs de citoyenneté dans le milieu universitaire. 
Tout en soulignant l’importance de la sensibilisation aux droits de l’Homme, Jamila Houfaidi Settar a, pour sa part, relevé que « ce processus nécessite une programmation qui fait de cette matière un enseignement à part entière, une partie intégrante des études universitaires’’.
Elle a ajouté que « la pédagogie des droits de l’Homme prépare les étudiants à être les acteurs futurs de la promotion de la bonne gouvernance, du dialogue social et de l’engagement citoyen’’, affirmant que « l’étape suivante est celle de l’appropriation des instruments des droits de l’Homme par toutes les parties prenantes, notamment par les étudiants’’.
Cette convention a été signée en marge d’une journée d’étude organisée par la Faculté sous le thème « Responsabilité sociale et gouvernance des organisations ».
 

Lundi 19 Mai 2014

Lu 592 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs