Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Condamnation sans équivoque des relents obscurantistes : Elan de solidarité avec le rédacteur en chef d’Al-Ahdat Al Maghribia




Condamnation sans équivoque des relents obscurantistes : Elan de solidarité avec le rédacteur en chef d’Al-Ahdat Al Maghribia
Le mouvement de solidarité et de soutien avec notre confrère Al Mokhtar Larhzioui, rédacteur en chef d’Al Ahdat Al Maghribia, se poursuit à travers tout le pays. Pour rappel, le soi-disant imam nommé Abdallah Nhari a appelé au meurtre de notre confrère pour avoir donné son opinion lors d’une émission radiophonique concernant la liberté sexuelle. Un appel « takfiriste » qui a déclenché un tollé au sein de la société civile et les démocrates de ce pays. Dans un communiqué publié par la Confédération nationale des producteurs de films, elle condamne vivement cet appel à la violence et au meurtre.
« Nous avons été surpris et étonnés par la publication par un pseudo «fkih» d’une vidéo appelant ouvertement à la liquidation d’un journaliste, M. Mokhtar Larhzioui, pour avoir simplement exprimé une opinion personnelle concernant les libertés individuelles garanties aussi bien par les textes législatifs nationaux que par les conventions internationales des droits de l’Homme.
Aussi, tenons-nous à condamner énergiquement ce comportement foncièrement fasciste, terroriste, illégal, criminel et irresponsable.
Et à l’occasion, nous appelons toutes les forces vives de la nation à se solidariser pour contrecarrer ce genre de pratiques rétrogrades, et invitons le gouvernement et la Justice à assumer leurs responsabilités pour la défense et la sauvegarde des lois et des libertés de création et d’expressions publiques garanties par la Constitution et par la législation en vigueur dans notre pays », peut-on lire dans un communiqué de la CNPF.
La réaction du Syndicat national de la presse marocaine ne s’est pas fait attendre. Un communiqué du SNPM condamne également cette incitation au crime et cette mise en danger de notre confrère Mokhtar Larhzioui. Le SNPM exprime sa solidarité et son soutien au rédacteur en chef d’Al Ahdat Al Maghribia. Le syndicat considère que l’appel de Nhari va à l’encontre des droits humains et de la liberté d’expression. Et on     apprend en dernière minute que le parquet d’Oujda s’est saisi de l’affaire et qu’une instruction a été demandée par le procureur du Roi à Oujda.

KAMAL MOUNTASSIR
Lundi 2 Juillet 2012

Lu 1731 fois


1.Posté par le marocain le 02/07/2012 13:05
Salam,
dans cette affaire,je peux dire que personnes des 2 personnes n'a raison
-Ni le journaliste pour ses propos malveillants envers notre sentiment (personne ne peut laisser sa mère,sa soeur,sa femme)se prostituer ouvertement et publiquement.
-Ni le dénommé Nhari,pour excitation au meurtre.Nous avons un Gouvernement;un Ministère de la Justice,une Police Judiciaire,pour effectuer des enquêtes sur plainte ou commission rogatoire.
Chacun doit respecter la marge de sa liberté envers l'autre.
-L'un excite au dévergondage
-L'autre au meurtre malgré qu'il est un Imam de Mosquée.
Dommage.Dans quel monde nous vivons.Chacun chante à sa façon.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs