Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Complexe solaire de Ouarzazate : Un vecteur de sécurisation de l’approvisionnement énergétique




Complexe solaire de Ouarzazate : Un vecteur de sécurisation de l’approvisionnement énergétique
Le complexe solaire de Ouarzazate dans le sud du Maroc sera un «vecteur d’énergie renouvelable et de sûreté d’approvisionnement énergétique», indique la Banque européenne d’investissement (BEI) dans sa lettre d’information de décembre.
Le complexe de Ouarzazate contribuera également à créer des emplois et à promouvoir le développement d’une filière solaire locale intégrée, souligne la BEI qui va contribuer au financement de ce grand projet à hauteur de 100 millions d’euros.
La BEI, qui envisage de tripler cette contribution au fil de la réalisation du projet, note qu’une fois intégralement réalisé, le complexe de Ouarzazate sera l’un des plus grands au monde.
Rien que pendant la première phase d’exploitation (d’ici à 2015), ajoute la même source, la centrale solaire de Ouarzazate induira une réduction des émissions de dioxyde de carbone de 110 mille tonnes par an, relevant que ce projet, le premier du Plan solaire marocain, est le plus important mis en œuvre jusqu’à présent au titre du Plan solaire méditerranéen soutenu par l’UE.
Le Complexe de Ouarzazate produira, dans un premier temps, jusqu’à 160 MW d’électricité par an, mais une fois le projet pleinement opérationnel, cette capacité pourrait être quadruplée, de quoi alimenter une ville de 250 mille habitants. Sa capacité d’énergie renouvelable sera portée à environ 20 GW d’ici à 2020.
Le projet de Ouarzazate bénéficie du soutien d’un consortium d’investisseurs publics européens qui se sont engagés à hauteur de 345 millions d’euros, ce qui représente plus de la moitié du coût de la première phase de l’opération.
A l’occasion de la signature, en novembre dernier à Marrakech, des documents relatifs au financement, à la construction et à l’exploitation de la première centrale de ce Complexe solaire, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, le vice-président de la BEI, Philippe de Fontaine Vive, a déclaré que le complexe solaire d’Ouarzazate est +une étape importante pour le succès du Plan solaire méditerranéen+ et représente un signal fort pour un avenir plus vert sur le plan du développement technologique, économique et énergétique ainsi qu’en matière d’emploi.
La centrale de Ouarzazate mettra en œuvre une technologie de capteurs cylindro-paraboliques à concentration qui fonctionne selon le principe suivant : des miroirs concentrent la lumière du soleil sur une vaste superficie et cette énergie est ensuite convertie en chaleur pour actionner une turbine raccordée à un générateur d’électricité.

Libé
Jeudi 13 Décembre 2012

Lu 704 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs