Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Compétitivité : 72ème mondial, le Maroc peut mieux faire

WEF publie le classement des économies les plus compétitives au monde au titre de l’année 2014-2015




Compétitivité : 72ème mondial, le Maroc peut mieux faire
Le Maroc conserve son statut de pays d’Afrique du Nord le plus ouvert au monde des affaires. C’est ce qui ressort du dernier classement des économies les plus compétitives au monde, établi par le Forum économique mondial (World Economic Forum, WEF).
Selon ce classement, réalisé auprès de 15.000 chefs d'entreprises dans 144 pays, le Maroc se hisse au  72ème rang dans le classement mondial de la compétitivité et progresse de cinq places comparativement au précédent classement.
La Suisse, Singapour et les Etats-Unis constituent le trio de tête de ce classement. Ils sont suivis par la Finlande, l'Allemagne, le Japon, Hong Kong et les Pays-Bas. La Guinée ferme la marche.
Publié mercredi 3 septembre à Genève, « le rapport global sur la compétitivité 2014-2015 » attribue la position du Maroc dans ce classement aux progrès réalisés principalement dans la réduction du déficit budgétaire et l'amélioration de l'enseignement et de ses capacités d'innovation. 
Si le Maroc gagne 4 places, c’est aussi bien grâce à l’amélioration du climat des affaires et de certains aspects d'ordre institutionnel, selon les experts de l’organisation WEF qui soulignent les nombreux atouts dont jouit le Maroc en matière de compétitivité. 
A savoir, la sécurité, l'efficacité du marché de biens, les procédures de création d'entreprises et le secteur bancaire solide.
Toutefois, le WEF estime que le Maroc doit promouvoir davantage la diversification économique afin de booster la croissance du pays et stimuler au mieux les exportations et l'investissement direct étranger (IDE) dans les industries à forte valeur ajoutée.
Afin d'augmenter la part des femmes dans la population active, ces mêmes experts exhortent le Royaume à s'engager davantage en faveur d'une éducation de qualité, à la réforme du marché du travail. Et de vulgariser à plus grande échelle les technologies de l'information et de la communication (TIC) au sein des entreprises et des particuliers.
Il est à préciser que ce classement est établi par le Forum économique mondial, dont le siège est basé à Genève, à partir d’une centaine d’indicateurs économiques regroupés en une douzaine de critères. En l’occurrence, les institutions, les infrastructures, l’environnement macro- économique, la santé et l’éducation primaire, l’éducation supérieure et formation, l’efficacité du marché des biens, l’efficacité du marché du travail, le développement du marché financier, l’adoption technologique, la taille du marché, la sophistication des entreprises et l’innovation. 
Rappelons que WEF est une institution internationale qui s’est engagée à améliorer l'état du monde à travers la coopération public-privé. Son fameux classement évalue la situation économique de 144 pays dans le monde. 

Alain Bouithy
Jeudi 4 Septembre 2014

Lu 4586 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs