Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Commémoration de l’anniversaire de l’assassinat de Brahim Bouarram




L’âme du martyr Brahim Bouarram a plané sur la rencontre organisée à Casablanca par ses amis, les membres de sa famille, les militants contre le racisme, les organisations de la société civile et celles représentatives des Marocains résidant à l’étranger, à l’occasion de la commémoration du 21ème anniversaire de l’assassinat de ce Marocain (né en 1965 et père de deux enfants) le 1er mai 1995 à Paris.
Ce jour-là, Brahim Bouarram fut violemment poussé dans la Seine à proximité du pont du Carrousel à Paris, par des extrémistes de droite sortis des rangs de la manifestation annuelle du Front national à la mémoire de Jeanne d'Arc.  A noter qu’une plaque commémorative a été érigée sur les lieux du drame, en 2003, sur initiative du maire socialiste de l’époque, Bertrand Delanoë.
Ont pris part à cette rencontre notamment l’Association franco-africaine (section du Maroc), l’Association des ambassadeurs de Casablanca-Settat en Europe, le Syndicat national  des commerçants et des professionnels, l’Association pour la défense des Marocains expulsés d'Algérie et le Conseil de la communauté marocaine à l’étranger.
Ali Badis, président de l’Association franco-africaine, a affirmé que la commémoration de l’assassinat de Brahim vise à exhorter les autorités compétentes et les associations de la société civile à défendre les intérêts des Marocains à l’étranger.
Pour leur part, les dirigeants de l’Association pour la défense des Marocains expulsés d'Algérie en 1975 ont souligné que les familles expulsées continuent à nos jours de subir l’injustice commise à leur encontre par le régime militaire algérien, tout espérant de récupérer leurs biens indûment spoliés.  
Lors de cette rencontre, les participants ont exprimé leur souhait de se recueillir sur la tombe de Brahim Bouarram dans la région d’Idou Ismal à Tiznit.
Il convient de rappeler que 170 organisations civiles, associatives et de droits de l’Homme ont commémoré à Paris le 1er mai l’assassinat de Brahim Bouarram.

Mohamed Quamar
Mercredi 11 Mai 2016

Lu 860 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs