Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Combats meurtriers dans l’extrême Nord du Mali entre les jihadistes et l’armée tchadienne




Combats meurtriers dans l’extrême Nord du Mali entre les jihadistes et l’armée tchadienne
Les violents combats opposant l'armée tchadienne à des rebelles islamistes retranchés dans le massif de l'Adrar des Ifoghas, dans l'extrême Nord-Est du Mali, se sont poursuivis samedi, a-t-on appris de source militaire tchadienne.
Treize soldats tchadiens et 65 jihadistes ont été tués la veille dans cette région selon l'armée tchadienne, soit le bilan le plus lourd depuis le début de l'intervention des forces françaises et africaines contre les groupes islamistes armés.
In-Khalil est à plus de 175 km au nord de Kidal. La ville est contrôlée depuis peu par des islamistes se disant "modérés" et le MNLA qui y refuse la présence de soldats maliens mais assure collaborer avec la France.
La région de Kidal abrite aussi l'Adrar des Ifoghas, zone montagneuse entre Tessalit et Kidal-ville où se sont réfugiés de nombreux islamistes armés liés à Al-Qaïda traqués par l'armée française.
Les affrontements ont éclaté vendredi avant la mi-journée dans ce massif montagneux situé à la frontière avec l'Algérie. Les jihadistes ont opté pour une guerre de guérilla, et les violences qui persistent soulignent les risques encourus par les forces étrangères présentes au Mali.
D’un autre côté, de nouveaux combats ont opposé samedi des rebelles touareg alliés aux forces françaises et un groupe armé dans le Nord du Mali, où la traque des jihadistes se poursuit avec l'appui désormais de drones américains "Predators" déployés depuis le Niger voisin.
En effet, selon un responsable américain, les Etats-Unis ont déployé plusieurs de ces engins au Niger voisin, sur une base de Niamey, d'où ils décolleront pour des vols de reconnaissance sur le Nord malien. Ils ne feront pas usage des missiles dont ils sont équipés, mais seront seulement utilisés pour espionner les jihadistes, selon Washington.
A 350 km au sud-ouest de Kidal, Gao, la plus grande ville du Nord du Mali, l'armée malienne poursuivait des opérations de "ratissage" samedi, au lendemain de combats avec des islamistes infiltrés.

Libé
Lundi 25 Février 2013

Lu 375 fois


1.Posté par Nouren mahamat le 25/02/2013 16:19 (depuis mobile)
Slt.et felicitation à nos force armee tchadiens qui ont fait l'operations au nord mali.bravô! C'est ça aucun armée peuve le faire combatre face a face.je vous démande de contunier bientôt ce la victoir tout le peuple tchadien et le monde vous atants pour la libération total courage à tout ce qui combat au nord mali.

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs