Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Colloque international : Les moyens de préserver le patrimoine culturel immatériel examinés à Marrakech




Colloque international : Les moyens de préserver le patrimoine culturel immatériel examinés à Marrakech
La Faculté des lettres et des sciences humaines de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (UCAM) a organisé récemment, et sur deux jours, un colloque international autour du thème « l’immatérialité du patrimoine culturel ». Ce colloque a réuni une pléiade de professionnels, d’enseignants chercheurs, d’experts, de praticiens et de spécialistes du patrimoine, en provenance des pays de l'Afrique, du Maghreb, du Royaume-Uni, de France, du Canada, des USA et de la Turquie
   Cette messe des spécialistes en patrimoine qui s’insère dans le cadre des efforts, entrepris depuis des années, pour la valorisation et la préservation de ce volet immatériel du patrimoine, avait pour mission principale de faire connaître davantage ce patrimoine culturel, tant à l’échelle locale que sur les plans national et régional qu’international.
   Afin d’approfondir la réflexion et de mieux débattre de la question de l’immatérialité du patrimoine culturel, les participants n’ont pas trouvé mieux que de procéder aux discussions par sous- thèmes. C’est ainsi que l’accent a été mis sur nombre de questions liées au "patrimoine culturel immatériel : quel patrimoine pour quelle patrimonialisation?", au "processus de sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, typologies et inventaires", à "l’identification, reconnaissance et valorisation du patrimoine culturel immatériel" et à "la place de Jemâa El Fna entre patrimonialisation et développement local".
 Les différents participants étaient unanimes à souligner la nécessité d’œuvrer en vue de garantir une meilleure préservation et de parvenir à une valorisation efficiente de ce patrimoine culturel immatériel notamment face aux différentes formes de dégradation qu’il ne cesse de subir au quotidien.
   C’est dans cette optique que les   intervenants n’ont pas manqué de lancer un appel à l’adresse des différents acteurs concernés et surtout, les représentants des pouvoirs publics en charge de veiller sur la gestion de la chose culturelle et patrimoniale, de redoubler d’efforts et d’agir de concert en vue de la sauvegarde de cette richesse, dont l’importance n’est plus à démontrer notamment à une époque, où la mondialisation galopante a touché tous les secteurs clés.
   Après avoir mis l’accent sur l’importance de ce patrimoine qui fait partie intégrante de la culture et de l’identité, les  intervenants ont estimé indispensable, dans un premier temps, de répertorier ce patrimoine, avant de procéder dans une deuxième étape, à sa vulgarisation auprès des citoyens, tout en incitant ces derniers à s’impliquer davantage dans les différents efforts entrepris et actions menées pour sa valorisation.
   Dans une tentative de vulgarisation du concept, ils ont tenté de le définir comme étant un ensemble (un tout) regroupant, entre autres, le savoir-faire, les contes, l'oralité, les traditions humaines orales et les fêtes, c'est-à-dire une référence à la vie.
Sur le choix de la ville de Marrakech pour la tenue de ce colloque d’envergure, ils ont tenu à l’expliquer par le fait que l'ancienne médina de Marrakech a été classée, en 1995 par l’UNESCO, patrimoine universel.
Le choix est motivé également par le fait que la place de Jemâa El Fna fut déclarée dès 2001, patrimoine oral et immatériel de l'humanité. Une telle consécration rend donc indispensable de s’intéresser davantage à ce patrimoine immatériel et surtout, de se focaliser sur les moyens, à même de garantir sa préservation  contre toutes les formes de déperdition.
   Ils ont fait savoir aussi que si le patrimoine matériel a tout, naturellement, attiré l'attention depuis bien longtemps, un autre volet du patrimoine allait être rattrapé, plus d'une génération plus tard par la patrimonialisation à savoir : le patrimoine culturel immatériel.
   Même son de cloche chez les organisateurs pour qui, la  patrimonialisation en tant que processus soulève des questions autrement plus profondes et plus épineuses, rappelant que la réflexion théorique a déjà produit une littérature abondante tout au long de la décennie écoulée et que le désir de mémoire est plus que jamais d'actualité dans un monde en pleine mutation.
   «  La patrimonialisation est l’un de ces instruments sur lesquels nous devrons nous pencher plus  pour en comprendre les ressorts. S’agissant du patrimoine culturel immatériel, la question est d’autant plus périlleuse, qu’il s'agit de préserver la diversité du patrimoine culturel immatériel d'une humanité qui perd, de plus en plus, les conditions matérielles de production de cet héritage », ont-ils expliqué.
Comment sauvegarder l’expression immatérielle des cultures dont l’assise est chaque jour davantage balayée par la globalisation des façons de faire, de penser et d’agir ? Comment convaincre les détenteurs de ce patrimoine d’en assurer la transmission, notamment dans le cas d’une place emblématique comme la place Jemâa El Fna de Marrakech ? Comment enfin faire le lien entre l’inscription de la médina de Marrakech sur la liste du patrimoine mondial et celle de la place Jemâa El Fna sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel, autrement dit, dans la convention de 1972 et celle de 2003 ?
C’est donc pour engager une réflexion commune sur ces questions et  bien d’autres que nous avons pensé réunir des chercheurs, des décideurs et des praticiens intéressés par la patrimonialisation du versant immatériel du patrimoine culturel et les enjeux de sa sauvegarde et son intégration dans les politiques publiques d’aujourd’hui, ont- ils noté, relevant que le souhait est de voir émerger de cette réflexion à plusieurs voix, des idées à même de réhabiliter la fierté de l’enracienement et de stimuler des actions concrètes.

Mohamed RAMI
Jeudi 18 Juin 2009

Lu 511 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs