Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Clôture du Festival de Chbika : Une édition en deçà des attentes du public




Clôture du Festival de Chbika : Une édition en deçà des attentes du public
Organisée par la commune rurale de Chbika, en partenariat avec le ministère de l’Intérieur, la préfecture de Tan Tan, l’Agence pour le développement des provinces du Sud, le Groupe Orascom (pour le développement de Chbika), ainsi que d’autres institutions publiques et privées, cette édition  qui s’est déroulée  sous le thème «Partenariat et coopération pour le développement de Chbika», a été clôturée le dimanche 16 septembre.
Le programme de cette manifestation qui a comporté  principalement des courses de dromadaires auxquelles ont pris part les représentants des différentes provinces du Sud, était, selon des observateurs, bien en deçà des attentes du public et des opérateurs économiques. Attirés par l’annonce de la présence d’un nombre important d’investisseurs étrangers, notamment espagnols, ces derniers espéraient assister à la signature de conventions ou de protocoles d’accord concernant un partenariat avec ces investisseurs. Au lieu de 50 opérateurs économiques espagnols prévus, la délégation canarienne que présidait le ministre des Transports dans le gouvernement autonome canarien, ne comptait qu’une douzaine de membres qui avaient l’air plus en villégiature qu’en mission de prospection pour trouver d’éventuels terrains favorables à l’investissement dans le domaine du tourisme.
Le dromadaire, un élément important de la vie de la société sahraouie, ne pouvait qu’avoir une place de choix dans toute manifestation organisée dans les provinces du Sud. Aussi, en guise de   contribution de la commune de Chbika à la valorisation de ce pilier de la culture sahraouie et à la consolidation et au développement de l’élevage du dromadaire, les organisateurs ont fait de la course de dromadaires le clou de la manifestation.
Par ailleurs, la présence d’ambassadeurs de plusieurs pays amis annoncée par les organisateurs s’est limitée à celle d’un représentant des Emirats arabes unis.
La  tente prévue pour le concours de maîtres de  la poésie hassanie s’est résumée à deux poètes qui présentèrent chacun un poème honorant le dromadaire et les coutumes  des hommes du désert. Quant aux soirées musicales, elles ne se sont pas distinguées particulièrement du reste  de la manifestation.
 Le volet sportif qui, en plus de la course de dromadaires, comprenait un tournoi de tir à la mémoire de  Haj Ouberka, l’un des fils illustres de la région, pour lequel ce sport était  une véritable passion. Une soirée de gala présidée par le wali de la région Guelmim-Smara, en présence des gouverneurs de Smara et Tan Tan entourés des élus et notables de la région, a marqué la clôture, le dimanche 16 septembre. Cette soirée de clôture était mise à profit pour rendre  hommage à différentes personnalités ayant marqué l’histoire de la région et pour la remise des   prix aux gagnants des différentes compétitions. 

Ahmadou El-Katab
Samedi 22 Septembre 2012

Lu 828 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs