Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cinglant vers Gaza, le « Bateau de la fraternité » a été arraisonné et ses occupants expulsés

Tsahal se livre à la piraterie




Cinglant vers Gaza, le « Bateau de la fraternité » a été arraisonné et ses occupants expulsés
Les pays arabes ont appelé à l'aide les Nations unies jeudi, demandant à l'organisation de persuader Israël de libérer le cargo qu'elle a intercepté alors qu'il se dirigeait vers la Bande de Gaza. La diplomate libanais Catherine Ziade a appelé les 15 membres du Conseil de sécurité et le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon à intervenir d'urgence, pour permettre à l'équipage du navire de livrer les tonnes de médicaments, de nourriture et de jouets qu'il apporte aux Gazaouis. "Mon gouvernement condamne les actes d'Israël et les considère comme des violations flagrantes des lois internationales et humanitaires" a déclaré la diplomate libanaise. Pour sa part, le président de la République, Michel Sleiman, a condamné « l'agression commise par les soldats de l'ennemi israélien contre les passagers du bateau ». Il a indiqué que cette agression met en évidence, une fois de plus, « l'attitude israélienne à l'égard des dossiers humanitaires ». Il a fait assumer à Israël la responsabilité totale de la sécurité et de la dignité des passagers. Le président Sleiman a insisté sur la nécessité « de lever le blocus de Gaza », conformément aux résolutions des Nations unies et aux lois internationales liées aux droits de l'homme. Le président du Parlement, Nabih Berry, évoquant l'affaire avec l'ambassadrice des États-Unis, Michelle Sison, a demandé aux Etats-Unis de faire pression sur Israël pour libérer le bateau avec son équipage et ses occupants, allant même jusqu'à faire assumer aux Etats-Unis la responsabilité de leur sécurité. De son côté, le Premier ministre, Fouad Siniora, a condamné une « attaque flagrante ». « Ceux qui commettent des massacres contre des civils innocents au Liban et à Gaza ne se retiendront pas d'attaquer, sous les yeux du monde entier, un bateau transportant une cargaison humanitaire », a-t-il dit. Les passagers et l'équipage du « Bateau de la fraternité » ont été libérés et expulsés vendredi, apprend-on de source militaire israélienne. Dix d'entre eux ont expulsés vers le Liban. L'ancien archevêque grec-catholique de Jérusalem, Monseigneur Hilarion Capucci, 84 ans, a été expulsé vers la Syrie et d'autres militants pro-palestiniens doivent être renvoyés vers l'Europe en avion, a-t-on ajouté. Un millier de poches de sang transportés par le bateau ont été transférées vers la bande de Gaza en attendant le passage de dizaines de kilos de médicaments et de nourriture trouvés à bord. Un porte-parole de l'armée a précisé "qu'aucune arme n'a été découverte à bord du bateau" qui est resté à quai en Israël. Le bateau battant pavillon togolais, escorté par la marine de guerre israélienne, avait été conduit au port israélien d'Ashdod après avoir tenté de forcer le blocus imposé par Israël à la bande de Gaza, depuis que ce territoire est tombé sous le contrôle du mouvement islamiste Hamas en 2007.Le "bateau de la fraternité" transportait des tonnes de médicaments, produits alimentaires, jouets, vêtements, détergents, matelas et poches de sang offerts par des ONG libanaises et palestiniennes, selon les organisateurs du voyage. Un porte-parole du gouvernement du Hamas, Taher al-Nounou, avait condamné dans un communiqué "l'acte de piraterie de l'occupation israélienne à l'encontre du bateau de nos frères libanais". Selon la télévision libanaise NTV et la chaîne qatarie Al-Jazira, qui avaient des correspondants à bord du bateau libanais, les soldats israéliens ont "agressé les passagers en les frappant".

AFP
Samedi 7 Février 2009

Lu 217 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs