Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Chamakh, Feddal, Amrabat ou l’inspiration victorieuse d’une soirée

Obbadi fidèle à son assiduité permet à Monaco de remporter le derby face à Nice




Chamakh, Feddal, Amrabat ou l’inspiration victorieuse d’une soirée
La soirée de mardi dernier a été l’occasion pour quelques-uns de nos footballeurs pros à l’étranger, bien peu inspirés jusqu’à présent, de se distinguer. Trois d’entre eux, Marouane Chamakh, Zouhair Feddal, et  Nourdine Amrabat qui dans leurs championnats respectifs, Premier League, Calcio ou championnat turc étaient restés encore sans souffle créateur, ont pu se rappeler à leurs bons souvenirs, soit en championnat pour le chouchou de notre football Chamkah, soit en Coupe (Italie et Turquie)  pour Feddal et Amrabat.
Ainsi donc, lors de la 14e journée du championnat d’Angleterre, Marouane (muet depuis la seconde journée) pour un retour au-devant de la scène, a, en plus d’avoir retrouvé le chemin des filets d’un heading dont il a le secret, été décisif en donnant la victoire à Chrystal Palace bien mal en points. Cette victoire devant West Ham Utd permet à son club de quitter la place de lanterne rouge.
Les deux autres joueurs en vue, Feddal et Amrabat  ont, quant à eux, mis à profit leurs matches de Coupe pour s’illustrer. C’est ainsi que Zouhair Feddal entré en jeu qu’à la 86’ a permis à son équipe, l’AC Sienne de se qualifier aux 8èmes de finale de la Coupe d’Italie aux dépens de Bologne (D2) (2-1) en inscrivant dans le temps mort des prolongations le second but évitant du coup la sacro-séance des tirs au but.
En Turquie à Istanbul, Amrabat a inscrit le second but de Galatasaray d’un joli tir. Mais cette prouesse n’a pu éviter à Gaziante BB de revenir au score qui s’inclinera  au final devant les Stambouliotes plus adroits lors de la cruciale séance des penaltys.
Enfin, mais là, c’est à mettre au chapitre de l’assiduité puisqu’il s’agit de Mounir Obbadi joueur régulier et titulaire en puissance de la très impressionnante AS Monaco qu’entraîne le très sérieux Claudio Ranieri, notre talentueux sélectionné a été l’artisan de la victoire monégasque sans marquer aucun des trois buts par lesquels s’est imposée son équipe. En effet, le médian trentenaire formé au PSG a été par deux fois passeur décisif dans cette large victoire de l’AS Monaco en derby face à l’OCG Nice. Mounir, ce natif des Yvelines arrivé en janvier dernier dans la Principauté, est avec son compatriote Nabil Dirar (qui a repris les entraînements après une grave blessure), un des grands artisans de la remontée en Ligue1. Une saison plus tard, au sein d’une galaxie de stars à l’image des Falcao, Abidal, Carvalho, Toulalan, Kondogbia ou encore Moutinho, Mounir Obbadi qui n’avait pas forcément sa place, s’est in fine imposé comme l’homme de base de l’équipe à Ranieri. Comme quoi la persévérance et le sérieux finissent toujours par payer.

M.J.K
Jeudi 5 Décembre 2013

Lu 796 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs