Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Cérémonie du souvenir à Assa

Commémoration du quarantième jour du décès de l'ancien résistant Ida Ould Tamek




Cérémonie du souvenir à Assa
Une cérémonie marquant le quarantième jour du décès de l'ancien résistant Ida Ould Tamek, a été organisée samedi à Assa, par les tribus Ait Youssi.
Cette cérémonie s'est déroulée en présence du ministre délégué auprès du ministre de l'Intérieur, du wali de la région de Guelmim-Smara, gouverneur de la province de Guelmim, du gouverneur de la province d'Assa-Zag, des élus, des notables des tribus sahraouies, des membres de la Résistance et de l'Armée de libération, des membres de la famille du défunt et des personnalités civiles et militaires.
Le programme de cette cérémonie comprenait, notamment, la déclamation de versets du Saint Coran et la projection d'un documentaire retraçant le parcours du défunt et présentant des témoignages sur sa personne.
Dans une allocution lue en son nom à cette occasion, le Haut-commissaire aux anciens résistants et membres de l'Armée de libération, Mustapha El Ktiri a indiqué qu'Ida Ould Tamek était un des piliers de la résistance dans le sud marocain, dont le parcours est riche en services rendus à la nation et en œuvres valeureuses, ajoutant qu'il a assumé sans relâche la mission de la lutte nationale pour les principes et les valeurs auxquels il croyait et marqué de son empreinte la mémoire historique nationale. 
Le défunt a consacré la fleur de son âge au service de sa religion, sa patrie et son Roi, avec comme objectif l'indépendance de son pays et le retour de l'exil du Souverain légitime, Feu S.M Mohammed V, a souligné M. El Ktiri, ajoutant que cette cérémonie constitue une occasion pour entretenir la mémoire des anciens résistants et transmettre les valeurs et les leçons tirées de leurs parcours aux nouvelles générations.
Feu Ida Ould Tamek est décédé, le 6 janvier à Assa, à l'âge de 105 ans. le défunt, issu des tribus sahraouies d'Ait Youssi, opérait dans la 7ème circonscription de l'Armée de libération, sous les ordres de feu Mbarek Manar, d'abord en tant qu'officier, avant d'assurer le commandement de cette zone. 
Il a, durant cette période, pris part à plusieurs batailles, dont Oum Laâchar I et II, Merguala, Arghioua, Ai Icht (près de Foum Lehssen), Takel (près de la Mauritanie) et Sakia Lhamra, ainsi que d'autres affrontements à Ait Baâmrane (région de Taliouin), contre l'armée espagnole. 
Le défunt s'est vu attribuer plusieurs décorations militaires. De même, il a été décoré du Ouissam alaouite de l'ordre de commandant, en 2003 à Assa. 

Mercredi 25 Février 2015

Lu 1853 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs