Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Célébration de la Journée mondiale du livre et de l’édition à Marrakech : Promouvoir la production intellectuelle des éditeurs de la cité ocre




Célébration de la Journée mondiale du livre et de l’édition à Marrakech : Promouvoir la production intellectuelle des éditeurs de la cité ocre
Le livre et l’édition ont été fêtés en grande pompe samedi à Marrakech, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur, un événement placé sous le thème «Livre et traduction».
 Initiée par le ministère de la Culture, en partenariat avec l’Unesco et en coordination avec la Faculté des lettres et des sciences humaines relevant de l’Université Cadi Ayyad (UCAM), l’Institut français de la cité ocre (IFM), l’IRCAM et les Editions AFAQ, cette journée a pour but de promouvoir la production intellectuelle des éditeurs de Marrakech.
A cette occasion, l’assistance a été conviée à visiter une exposition de livres et d’ouvrages réalisés par des écrivains et des intellectuels marocains et étrangers.
Les participants ont pris part également à une cérémonie de présentation et de signature de la traduction en arabe, par Abderrahim Hozal de l’ouvrage intitulé «Comment faut-il traduire?» de son auteur Edmond Cary. Il a été procédé aussi à la présentation de l’opus intitulé «Le traducteur de la philosophie» de Mohamed Maouhoub, enseignant universitaire.

Au programme de cette journée figurent deux tables rondes traitant de la thématique du «Livre, traduction et droits d’auteur» auxquelles ont participé d’éminents professeurs de la Faculté des lettres de Marrakech et de la Faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Casablanca. 
Un hommage a été également rendu à l’ancien conservateur de la bibliothèque Ben Youssef, Sabah Hassan, pour ses efforts déployés au service du livre.
Les passionnés de la lecture et de la littérature ont pu aussi apprécier une série de lectures poétiques multilingues exécutées par une pléiade de poètes, entre autres, Malika Al Assimi, Rachid Mansoum, Malika Ouali Alami, Amina Hassim, Aboumesser Abdessalam, Montasir Douma, Ahmed Tolaimate, Abdelghani Fenane et le poète palestinien Walid Al Kilani.
Cette manifestation culturelle a servi aussi d’occasion pour annoncer les lauréats du concours «Jeunes et traduction» pour le meilleur texte traduit de l’arabe ou de l’amazigh vers le français. Le premier prix consiste en un séjour linguistique en France d’une durée d’une semaine.

MAP
Lundi 23 Avril 2012

Lu 522 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs