Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bouillons de culture




Bouillons de culture
Mariah Carey
 
Après le concert chaotique qu'elle a donné à Tokyo le week-end dernier, Mariah Carey est sous le feu des critiques. Certains spectateurs en colère réclament même à être remboursés !
Mariah Carey a déçu ses fans. Le weekend dernier, pour le lancement de sa nouvelle tournée, The Elusive Chanteuse World Tour, à Tokyo, la diva de 44 ans a multiplié les couacs. Problème de micros, fausses notes à gogo, mélange de chansons, suspicions de play-back...
Mariah Carey, qui peine déjà à vendre son dernier album, ne semblait plus que l'ombre d'elle-même ce soir-là. Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les spectateurs à avoir fait part de leur mécontentement. Ceux qui n'étaient pas au concert s'en sont aussi donnés à cœur joie, grâce aux pléthores de vidéos du concert postées sur la toile. "C'est un soufflet dans la carrière musicale de Mariah Carey", a écrit l'un d'entre eux.
"Je comprends pourquoi Mariah Carey ne chante désormais plus en live. C'est pour ça", a commenté un autre. Et visiblement, la gronde ne fait que commencer.
 
Exposition
 
L'exposition "15 femmes africaines en création" s'est ouverte, mercredi soir à l'espace d'art "Actua" à Casablanca, en présence d'une pléiade d'hommes de lettres, du monde de l'art et de la culture.
Organisée par la Fondation Attijariwafa bank en partenariat avec la Biennale internationale de Casablanca, cette manifestation culturelle se veut être un lieu de dialogue et de rencontre et ambitionne de mettre à l'honneur quinze artistes venues spécialement de pays africains et de la diaspora. Il s'agit de Najia Mehadji, Khadija Tnana, Ahlam Lemseffer, Malika Agueznay et Dalila Alaoui (Maroc), Ingrid Mwangi (Allemagne/Kenya), Amy Sow (Mauritanie), Patrizia Maïmouna Guerresi (Sénégal).
Il s'agit également d’Ayana Jackson (USA/Ghana), Mouna Karray (Tunisie), Michèle Magema (République démocratique du Congo), Peju Alatise (Lagos), Hélène  Amouzou (Togo), Lién Botha (Afrique du Sud) et Pélagie Gbaguidi (Bénin).
Issues de trois générations successives, les artistes invitées se sont rencontrées, au cours de l'année, à la résidence d'artistes "Ifitry" dans la région d'Essaouira, pour créer, échanger ou encore se rapprocher.
 

Samedi 11 Octobre 2014

Lu 706 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs