Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Blocage au Parlement irakien et poursuite des combats

A Bagdad, une série d’attentats fait plusieurs morts




Blocage au Parlement irakien et poursuite des combats
Le Parlement irakien a reporté à aujourd’hui, faute de consensus, sa séance prévue ce dimanche qui visait à s'entendre sur la formation d'un nouveau gouvernement, alors que des combats faisaient rage entre gouvernementaux et islamistes à quelques dizaines de kilomètres de Bagdad. Les députés devaient s'entendre sur le nouveau gouvernement mais aussi sur le nom du prochain chef de l'Etat ainsi que sur celui du nouveau président du Parlement, trois mois après les élections législatives d'avril. 
Le Premier ministre chiite Nouri al Maliki, dont la coalition est la première force au Parlement, entend obtenir un troisième mandat mais se heurte à la vive opposition des sunnites et des Kurdes qui l'accusent d'avoir depuis trop longtemps ignoré les intérêts de leurs communautés. Au sein même de la communauté chiite, majoritaire dans le pays, des voix se sont élevées pour réclamer le départ du Premier ministre. La principale coalition sunnite a décidé de présenter la candidature de Salim al Djabouri, un islamiste modéré, à la présidence du Parlement. Elle a accusé Maliki de "torpiller" cette initiative car le Premier ministre exigerait en échange que cette coalition sunnite l'appuie pour un nouveau mandat
Sur le terrain, des attentats à la bombe ont secoué Bagdad et ses environs après l'échec des tractations. Une explosion près d'une rue fréquentée dans le quartier de Bayaa, dans le sud-ouest de la capitale, a fait trois morts et sept blessés, dit-on de sources policières et hospitalières. Une autre explosion a tué trois autres personnes dans un marché de Youssifia, à 15 km plus au sud. L'impasse politique se poursuit alors que les groupes armés djihadistes, appuyés par d'anciens partisans de Saddam Hussein, ont marqué des points ces dernières semaines dans le nord et l'ouest du pays, s'approchant de la capitale. 
Sur le front, les combats se poursuivaient, notamment à Falloudja - une ville aux mains des insurgés à l'ouest de Bagdad - où des tirs d'artillerie et d'hélicoptères ont tué huit personnes et en ont blessé 14 autres, selon un porte-parole de l'hôpital local. Les jihadistes ont attaqué aux premières heures de dimanche Dhoulouiya, à seulement 70 km au nord de Bagdad, s'emparant de plusieurs bâtiments administratifs, ont rapporté des policiers et des témoins. 
Les insurgés ont bombardé en outre un pont reliant Dhoulouiya à une ville chiite voisine, Balad. Dans la province de Diyala, au nord-est de la capitale, l'armée a repris les villes de Sadour et de Naoufal, ainsi que plusieurs quartiers de Moukdadiya, après plusieurs jours de combats, a annoncé un porte-parole militaire. 
Un message audio attribué à Ezzat Ibrahim al Douri, qui était le bras droit de l'ancien dictateur irakien Saddam Hussein, invite les Irakiens à rejoindre la lutte pour la "libération" de l'Irak et de Bagdad. Bien qu'âgé et, dit-on, en mauvaise santé, Ezzat Ibrahim al Douri dirigerait l'Armée de Naqshbandi, un groupe sunnite composé d'anciens soldats de l'armée irakienne qui s'est allié aux jihadistes de l'Etat islamique. 
 

AFP
Mardi 15 Juillet 2014

Lu 177 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs