Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Blatter et Platini présents devant la commission de recours de la FIFA




Le président démissionnaire et suspendu de la Fifa Joseph Blatter et celui suspendu de l'UEFA Michel Platini se rendront en personne aux audiences de la commission de recours de la Fifa qui étudiera leurs appels contre leur suspension de huit ans, a-t-on appris vendredi auprès de leurs entourages respectifs.
Interrogé par l'AFP pour savoir si Blatter se rendrait en personne devant la commission de recours le 16 février, son porte-parole Klaus Stoehlker a répondu: "Je confirme".
Dans le camp Platini, l'entourage du président de l'UEFA, dont l'appel sera examiné un jour plus tôt, le 15 février, a indiqué à l'AFP que lui aussi se présenterait personnellement devant la commission de recours. Le Français ne s'était pas présenté en première instance le 18 décembre devant la justice interne de la Fifa, pour signifier "sa plus profonde indignation face à une procédure visant à l'empêcher de se présenter à la présidence de la Fifa".
Blatter, 79 ans, élu pour la première fois à la tête de la Fifa en 1998, et Platini, 60 ans, en poste depuis 2007, ont été sanctionnés le 21 décembre en raison du paiement controversé de 1,8 million d'euros du Suisse au Français en 2011 pour un travail de conseiller achevé en 2002, sans contrat écrit.
La chambre d'instruction de la Fifa, qui avait requis la radiation à vie contre les deux hommes, a elle aussi fait appel de ces sanctions, estimant que la suspension de huit ans chacun, décidée par la chambre de jugement, n'était pas assez lourde.
En cas de décision défavorable, Blatter et Platini pourront ensuite saisir le Tribunal arbitral du sport (TAS) de Lausanne (Suisse), le dernier échelon de la justice sportive.
Blatter a émis le vœu d'être rétabli dans ses fonctions d'ici au scrutin présidentiel du 26 février censé déterminer son successeur à la tête de la Fifa, tandis que Platini s'est retiré de la course à la présidence afin de se consacrer pleinement à sa défense.
Dans le même temps, la justice suisse a ouvert une procédure pénale à l'encontre du Valaisan pour gestion déloyale, en raison du paiement à Michel Platini et d'un "contrat défavorable à la Fifa" sur les droits de retransmission télévisée du Mondial accordé au sulfureux Jack Warner, ex-membre de l'instance. Dans le cadre de cette procédure, l'ancien capitaine des Bleus avait été entendu fin septembre sous l'équivalent du statut de témoin assisté.

Lundi 8 Février 2016

Lu 360 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs