Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bilan revu à la hausse après un tremblement de terre au Pakistan

La région du Baloutchistan paye le prix fort d’un séisme ressenti jusqu’ en Inde et en Iran




Bilan revu à la hausse après un tremblement de terre au Pakistan
L'armée pakistanaise était déployée mercredi dans une région pauvre et reculée du Pakistan pour porter secours aux rescapés d'un puissant séisme ayant fait au moins 238 morts et affecté des dizaines de milliers de personnes. Le séisme d'une magnitude de 7,7, survenu en fin de journée mardi près de la ville d'Awaran, dans la province pauvre du Baloutchistan (sud-ouest), a été ressenti jusqu'en Inde et en Iran voisins, et a même "créé" une île de roches sur la côte pakistanaise dans la mer d'Arabie. Selon un nouveau bilan des responsables locaux, au moins 238 personnes ont été tuées et des centaines d'autres blessées dans ce séisme qui a ravagé des villages entiers.Un total de six districts - Awaran, Kech, Gwadar, Panjgur, Chaghi et Khuzdar - et une population de plus de 300.000 personnes ont été affectées par ce séisme.
Les secouristes tentaient de retrouver les corps (dans les décombres) mais la priorité était de transporter les blessés dans des hôpitaux le plus vite possible, ont précisé les autorités. Le travail des secouristes avait été freiné par la nuit, d'où la crainte de retrouver encore des corps dans les décombres à la lumière du jour.
Les autorités pakistanaises ont décrété l'état d'urgence dans une partie du Baloutchistan.
L'armée pakistanaise a des docteurs et déployé 1.000 soldats sur le terrain et mis sur pied un hôpital de brousse dans le village de Tarteej, l'un des plus touchés par ce séisme majeur et l’on  s’attend à des répliques. Environ 90% des maisons du district d'Awaran(presque toutes les maisons faites de boue)  ont été détruites.
Le Baloutchistan est la province la plus vaste, la moins peuplée et la plus pauvre du Pakistan mais son sol regorge d'hydrocarbures et de minéraux. Cette province est en proie à des violences contre la minorité musulmane chiite, aux attaques de talibans et des affrontements entre les rebelles sécessionnistes de l'Armée de libération du Baloutchistan et les forces gouvernementales.
Sur la côte de la mer d'Arabie, en face du port stratégique de Gwadar, un gigantesque monticule de roches d’environ 30 mètres de hauteur et 60 mètres de large, telle une île, a émergé de l'eau après le séisme, ont indiqué des responsables.
Le séisme a aussi été ressenti dans les grandes villes du sud du Pakistan comme Karachi, monstre urbain de près de 20 millions d'habitants, à Ahmedabad, en Inde, et dans l'est de l'Iran.

AFP
Jeudi 26 Septembre 2013

Lu 57 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs