Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bienvenue Président !


François Hollande au Maroc pour consolider une amitié séculaire



Bienvenue Président !
François Hollande effectuera aujourd’hui et demain, une visite d’Etat de deux jours au Maroc sur invitation de S.M le Roi Mohammed VI. Le président français sera accueilli à son arrivée sur le sol marocain par le Souverain en début d’après-midi.  François Hollande sera accompagné lors de cette visite, la première en tant que président français, de sa compagne Valérie Trierweiller ainsi-que d’une délégation comprenant plusieurs ministres et des personnalités du monde des entreprises et de l’économie, patrons et autres acteurs influents du partenariat économique franco-marocain, de parlementaires, d’intellectuels, de gens de culte et bien d’autres encore.
Aussitôt arrivé le président français se rendra au Palais Royal de Casablanca pour des entretiens avec S.M le Roi Mohammed VI. Les deux chefs d’Etat présideront ensuite à des signatures d’accords entérinant ainsi les jalons déjà posés lors de la visite du Premier ministre français Jean-Marc Ayrault au mois de décembre dernier. Des contrats visant plus particulièrement les domaines du transport et principalement ceux ferroviaires dans lesquels la France, est grandement impliquée (tramway, métro, train à grande vitesse…).
D’autres secteurs et non des moindres sont aussi concernés par l’émargement au bas des parchemins des accords, notamment, l’agroalimentaire, les énergies renouvelables auxquelles notre pays voue la plus grande importance, le service urbain et le traitement de l’eau. D’ailleurs à cet effet, le président français et le souverain se rendront à la commune du Grand Casablanca, Médiouna pour y visiter la station d’épuration de la Lyonnaise des eaux de Casablanca, filiale de GDF-Suez (Lydec).
On le voit, le volet économique bien que « pas que » sera sans aucun doute, l’une des raisons majeurs de la visite de François Hollande. Et pour cause, la France est notre premier client et notre premier fournisseur, bien que pour l’exercice passé elle ait été  devancée par notre voisin commun l’Espagne. Mais qu’à cela ne tienne ! L’Hexagone demeure et de loin notre premier investisseur.
Dire que la moitié du stock des investissements directs étrangers (IDE) en provient n’est guère le fameux doux euphémisme mais bel et bien une réalité crue. La France de cela, nous assure prés de 120.000 emplois à travers ses filiales et entreprises (environ 800) installées au Royaume. Quelle meilleure illustration de l’implication et de l’accompagnement  qui caractérisent la bonne santé du partenariat économique du Maroc et de la France, que l’usine Renault Tanger.  Le débat sur le TGV, autre projet structurant n’en devient du coup qu’anecdote.  Si c’est à la ville de Casablanca qu’aura échu l’honneur d’accueillir en premier François Hollande, pour sa symbolique économique,  Rabat de son autre statut, politique celui-là,  ne sera pas en reste,  puisque le président lui consacrera, dans un second temps, pratiquement toute la journée du jeudi. En effet juste après une visite à la Mosquée Hassan II, il se rendra à la capitale. Il y rencontra le Premier Ministre Abdelilah Benkirane avec lequel il s’entretiendra avant de se rende au Parlement pour y tenir un discours devant les deux Chambres réunies en séance plénière pour l’occasion. Le discours, devrait être axé sur les grands sujets du moments ayant attrait à l’international, un point où les deux diplomaties sont en parfait accord et où la Syrie, le Mali et le processus de paix au proche Orient auront une place de choix à cette tribune. Intérieurement, très certainement que François Hollande constatera les réformes initiées par S.M le Roi Mohammed VI et qui engagent le Royaume dans la voie du bon sens.
Pour ce qui est du Sahara marocain François Hollande ne manqueraFrançois Hollande effectuera, aujourd’hui et demain, une visite d'Etat de deux jours au Maroc sur invitation de S.M le Roi Mohammed VI. C’est leur seconde rencontre officielle. En effet, le Souverain avait été le premier dirigeant d’un pays à être reçu à l’Elysée par François Hollande juste après son entrée en fonctions, en mai 2012. Le président français sera accueilli à son arrivée sur le sol marocain par le Souverain en début d’après-midi.
François Hollande sera accompagné lors de cette visite, la première en tant que président français, de sa compagne Valérie Trierweiller ainsi que d’une délégation comprenant plusieurs ministres et des personnalités du monde des entreprises et de l’économie, patrons et autres acteurs influents du partenariat économique franco-marocain, de parlementaires, d’intellectuels, de gens de culte et bien d’autres encore.
Aussitôt arrivé, le président français se rendra au Palais Royal de Casablanca pour des entretiens avec S.M le Roi Mohammed VI. Les deux chefs d’Etat présideront ensuite à des signatures d’accords entérinant ainsi les jalons déjà posés lors de la visite du Premier ministre français Jean-Marc Ayrault au mois de décembre dernier. Des contrats visant plus particulièrement les domaines du transport et principalement, ceux ferroviaires dans lesquels la France est grandement impliquée (tramway, métro, train à grande vitesse…).
D’autres secteurs et non des moindres sont aussi concernés par l’émargement au bas des parchemins des accords, notamment, l'agroalimentaire, les énergies renouvelables auxquelles notre pays voue la plus grande importance, le service urbain et le traitement de l'eau. D’ailleurs à cet effet, le président français et le Souverain se rendront à une  commune du Grand Casablanca, Médiouna, pour y visiter la station d’épuration de la Lyonnaise des eaux de Casablanca, filiale de GDF-Suez (Lydec).
On le voit, le volet économique bien que « pas que » sera, sans aucun doute, l’une des raisons majeures de la visite de François Hollande. Et pour cause, la France est notre premier client et notre premier fournisseur, autant même que  pour l’exercice passé, elle ait été  devancée par notre voisin commun, l’Espagne. Mais qu’à cela ne tienne ! L’Hexagone demeure et de loin notre premier investisseur.
Dire que la moitié du stock des investissements directs étrangers (IDE) en provient n’est guère le fameux doux euphémisme, mais bel et bien une réalité crue. La France, de cela, nous assure près de 120.000 emplois à travers ses filiales et entreprises (environ 800) installées au Royaume. Quelle meilleure illustration de l’implication et de l’accompagnement  qui caractérisent la bonne santé du partenariat économique du Maroc et de la France, que l’usine Renault Tanger.  Le débat sur le TGV, autre projet structurant, n’en devient du coup qu’anecdote.
Si c’est à la ville de Casablanca qu’aura échu l’honneur d’accueillir en premier François Hollande, pour sa symbolique économique,  Rabat de son autre statut, politique celui-là,  ne sera pas en reste,  puisque le président lui consacrera, dans un second temps, pratiquement toute la journée du jeudi. En effet, juste après une visite à la Mosquée Hassan II, il se rendra à la capitale. Il y rencontra le chef du gouvernement  Abdelilah Benkirane avec lequel il s’entretiendra avant de se rendre au Parlement pour y tenir un discours devant les deux Chambres réunies en séance plénière pour l’occasion. Le discours devrait être axé sur les grands sujets du moment ayant attrait à l’international, un point où les deux diplomaties sont en parfait accord et où la Syrie, le Mali et le processus de paix au Proche-Orient auront une place de choix à cette tribune. Intérieurement, très certainement que François Hollande constatera les réformes initiées par S.M le Roi Mohammed VI et qui engagent le Royaume dans la voie du bon sens.
Pour ce qui est du Sahara marocain, François Hollande ne manquera certainement pas de confirmer  la position française, Paris soutient le plan d'autonomie marocain comme base première de discussions à une solution négociée sous l’arbitrage de l'ONU.
Bienvenue Président !

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 3 Avril 2013

Lu 523 fois


1.Posté par ctoi le 03/04/2013 12:46
il faut signaler la formation de milliers de cadres marocains en france pays ami à tous les égars que le pouvoir en france soit de gauche ou de droite ,
bienvenue Mr le president et sa compagne ,ainsi que la délégation française !

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs