Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Bieber tente de passer à l'âge adulte




Bieber tente de passer à l'âge adulte
Désormais âgé de 18 ans, l'idole des adolescentes Justin Bieber tente de passer à l'âge adulte lundi avec "Believe" (Island Records/Universal), un disque aux sonorités urbaines destiné autant au public des clubs qu'aux jeunes filles en fleur.
Découvert sur Internet à l'âge de 13 ans par son agent Scooter Braun et le chanteur de R'n B Usher, le jeune Canadien est devenu en quelques années un phénomène mondial.
Enfant des résaux sociaux, il compte 44 millions de fans sur Facebook, 23 millions d'abonnés sur Twitter et ses vidéos ont été visionnées 2,7 milliards de fois sur Youtube.
Selon le magazine Forbes, Justin Bieber a engrangé 108 millions de dollars au cours des deux dernières années.
Mais le Canadien, suivi par une meute d'adolescentes dans tous ses déplacements, doit désormais négocier le difficile passage à l'âge adulte pour conserver ses fans qui grandissent avec lui et renouveler son public. Un défi sur lequel nombre de stars adolescentes se sont déjà cassé les dents.
Depuis plusieurs mois, le chanteur s'est attelé à faire évoluer en douceur son image.
Il a remplacé sa célèbre mèche par une coupe à la James Dean, s'est fait photographier en couverture d'un magazine sortant d'un (faux) combat aux poings.
"Believe" -- un clin d'oeil à ses fans, les "Beliebers" -- participe de la même volonté de montrer un visage plus mûr.
"C'est un disque fait pour passer en club. Ce que vous voulez dans son cas, c'est garder votre base de fans, les adolescentes de 13-18 ans, mais aussi que les gars apprécient ce que vous faites et sachent que vous êtes cool", a récemment expliqué au magazine américain Billboard un des producteurs de l'album Rodney Jerkins.
Produit par des faiseurs de tubes renommés --dont le très pointu Diplo--, l'album propose des sonorités résolument plus urbaines que les précédents essais de Bieber "My World" (2009), "My world 2.0" (2010) et "Under the mistletoe" (2011).
Plusieurs titres sont orientés vers le hip-hop, la "dance" avec même quelques touches de "dubstep", la dernière mode des musiques électroniques.
Pour asseoir un peu plus sa crédibilité, Justin Bieber, qui n'est pas un grand rappeur, s'est offert des duos avec quelques-unes des nouvelles stars des musiques urbaines: les rappeurs Ludacris, Big Sean et Drake, ainsi que la "it-girl" du moment Nicki Minaj.

Libé
Samedi 16 Juin 2012

Lu 227 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs