Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Benkirane nous a bernées : Crient en chœur les associations amazighes

La FNAA a adressé un mémorandum aux partis politiques




Benkirane nous a bernées : Crient en chœur les associations amazighes
La Fédération nationale des associations amazighes (FNAA) a adressé avant-hier aux partis politiques un mémorandum comprenant ses principales revendications, et ce à l’occasion des prochaines élections législatives prévues le 7 octobre 2016.
Ce mémorandum a pour but, selon un communiqué de presse signé par le bureau fédéral de la FNAA, de rappeler aux partis politiques quelques revendications relatives aux droits linguistiques et culturels amazighs que la FNAA avait déjà présentées dans son mémorandum à l’occasion des élections locales et régionales du 5 septembre 2015.
Le mémorandum exhorte les partis politiques à utiliser la langue amazighe lors de  la campagne électorale, à inscrire ses revendications concernant l’opérationnalisation des dispositions de la Constitution relatives à la langue amazighe dans les programmes électoraux et à s’engager à les appliquer en cas de réussite. Hassane Arahmouch, coordinateur de la FNAA qui regroupe 87 associations amazighes, a critiqué, dans une déclaration à Libé, le bilan négatif du gouvernement Benkirane en ce qui concerne l’opérationnalisation des dispositions constitutionnelles relatives à l’amazigh qui constitue l’une des constances nationales.
Il a affirmé que la loi organique relative à la mise en œuvre du caractère officiel de cette langue devrait être approuvée dans un délai n’excédant pas la durée de la première législature suivant la promulgation de la Constitution. Mais l’Exécutif a tergiversé et préparé un projet de loi organique sur le sujet et que les associations de défense de cette langue et les forces démocratiques dont l’USFP, ont remis  en cause. Car ce projet de loi a été élaboré par le chef du gouvernement sans concerter d’autres composantes même au sein de la majorité gouvernementale.
Et selon Hassane Arahmouch, « les trois partis politiques de la majorité, à savoir le PPS, le MP et le RNI, nient que le chef du gouvernement les a consultés à propos de ce projet de loi ».
Il a, par ailleurs, accusé Benkirane d’avoir transgressé l’une des constances de la Nation pour  n’avoir pas honoré ses engagements, tout en rappelant l’hostilité viscérale du chef du gouvernement et de son parti envers à la question amazighe.
Il convient de rappeler que nombre d’associations amazighes ont organisé, jeudi dernier à Rabat, une conférence de presse au cours de laquelle ils ont adressé une pétition à S.M le Roi Mohammed VI  le sollicitant d’intervenir en vue de pallier les défaillances  des projets de loi organique relatifs à l’opérationnalisation du caractère officiel de la langue amazighe.
Ces associations ont notamment critiqué le fait que les projets gouvernementaux insistent sur l’adoption des expressions linguistiques en vigueur dans les régions du Maroc au lieu de la langue amazighe unifiée, ce qui va à l’encontre des dispositions de la Constitution.
Elles ont également jugé inacceptable que le gouvernement ait fixé une période de 15 ans avant d’utiliser la langue amazighe dans certains domaines, alors que cela nécessite seulement 3 à 4 mois. Certes  il y a des domaines où la mise en application de cette langue exige de longs délais comme pour la monnaie, la carte d’identité nationale ou encore les passeports.

T. Mourad
Samedi 10 Septembre 2016

Lu 4083 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs