Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Ban Ki-moon demande le recensement des résidents des camps de Tindouf : L’ONU appelle à la libération immédiate des humanitaires enlevés à Rabbouni




Ban Ki-moon demande le recensement des résidents des camps de Tindouf : L’ONU appelle à la libération immédiate des humanitaires enlevés à Rabbouni
L’affaire du Sahara semble toujours faire les frais de l’obstination aveugle du Polisario. Les pourparlers, les consultations, les réunions se suivent et les apports s’entassent les uns sur les autres attestant d’une volonté crédible d’aller de l’avant sans pour autant arriver à une solution. Le recensement des populations des camps constituerait sans conteste un passage obligé. D’ailleurs, dans son  dernier rapport en date rendu public à New York, le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a réitéré son « appel aux parties pour qu’elles s’engagent dans des discussions substantielles et pour effectuer un recensement des populations dans les camps de Tindouf en Algérie ».
 Il faut savoir que le recensement  a toujours présenté un passage obligé pour une solution juste et durable du problème. Le Maroc n’a cessé de déposer des demandes dans ce sens depuis 1977. Il a toujours été appuyé par l’ONU, ses agences spécialisées ainsi que de nombreuses ONG et associations internationales s’intéressant à la situation humanitaire fort désastreuse qui sévit dans ces camps.
Par ailleurs et lors des derniers entretiens avec le secrétaire général de l’ONU,  Saad Eddine El Otmani, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération,  a souligné la volonté du Royaume de parvenir à un règlement définitif et n’a pas manqué d’insister encore une fois sur la nécessité de ce recensement.
L’Algérie et le Polisario ne le voient pas du même œil et continuent à s’opposer farouchement au recensement des réfugiés sahraouis retenus de force dans ces camps de la mort. Même des pays comme l’Afrique du Sud qui appuient les thèses des séparatistes  ont pourtant exprimé leur souhait de connaître le nombre exact de ces soi-disant réfugiés. Cela pose un énorme problème au niveau de l’aide humanitaire qui fait l’objet de détournements de la part des séparatistes.
Une multitude de rapports émanant de ces mêmes camps font état de violations graves des droits de l’Homme qui y sont continuellement perpétrés. Répression de la liberté d’expression, interdiction de toute communication entre les personnes séquestrées,  interdiction d’accès à ces camps aux organisations humanitaires, toutes les exactions sont permises.
Une autre question a été évoquée également par le rapport, à savoir l’enlèvement  des trois humanitaires européens au camp de Rabbouni. Cet incident vient conforter le climat d’insécurité qui sévit dans la région. M. Ban Ki-moon a exprimé toute sa sympathie pour ces militants associatifs et pour leurs familles et a appelé à leur libération immédiate.
Pour rappel, ces humanitaires ont été enlevés le 23 octobre dernier et ont fait l’objet d’une demande de rançon de la part du mouvement Unicité et Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO).

Nezha MOUNIR
Mercredi 11 Avril 2012

Lu 1107 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs